Retour Nul besoin de se rendre à la salle de sport pour faire de l’exercice

Nul besoin de se rendre à la salle de sport pour faire de l’exercice

- Mode de vie sain | Bonne forme physique | Charge physique | Bien mentalement | Ergonomie au bureau

Expert Tineke Lauwers

Conseillère en prévention ergonome

68,4 % des travailleurs examinés n’atteignent pas les 150 minutes d’exercice d’intensité modérée recommandées par semaine

Les télétravailleurs vous le confirmeront : nous restons assis trop souvent et trop longtemps d’affilée. Si un écran vous suffit pour pouvoir faire votre travail, vous serez parfois surpris de constater que les heures ont filé alors que vous n’avez bougé que vos mains. Le FITMIX d’IDEWE aide les travailleurs sur écran à intercaler des moments d’exercice au cours de la journée de travail. Lancez-vous ! Nous pourrons dès lors faire baisser les statistiques des travailleurs qui ne font pas assez d’exercice.

Le dernier rapport de santé d’IDEWE indique que 68,4 % des travailleurs examinés faisaient moins de 150 minutes d’exercice par semaine. Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), la norme se situe entre 150 et 300 minutes d’exercice d’intensité modérée à élevée par semaine ou 75 à 150 minutes d’exercice d’intensité élevée. 72,5 % des femmes font moins de 150 minutes d’exercice par semaine, contre 65,7 % d’hommes. Parmi les jeunes de moins de 25 ans, 61,9 % n’atteignent pas la norme en matière d’activité physique. 

Dans tous les secteurs

fitmixen

Les collaborateurs de bureau ne sont pas les seuls à devoir bouger davantage pour être en bonne santé. Dans tous les secteurs examinés, la majorité des travailleurs ne fait pas suffisamment d’exercices. Les autorités (62,4 %) et l’enseignement (64,4 %) obtiennent les meilleurs résultats. L’horeca obtient le plus mauvais résultat, avec 73,2 % des travailleurs qui font trop peu d’activité physique durant leur temps libre. Ce pourcentage s’élève à 72,1 % dans le commerce et 71,2 % ailleurs. 

« Une activité physique régulière réduit le risque de maladies cardiovasculaires, de troubles musculosquelettiques, d’hypertension, d’ostéoporose, d’obésité et de diabète de type 2 », explique Tineke Lauwers, conseillère en prévention ergonome chez IDEWE. « Rester assis moins longtemps et mener une vie plus active réduit le stress, a un effet relaxant, diminue le risque de dépression et a une influence bénéfique sur la qualité du sommeil. Des travailleurs actifs contribuent également à la santé de leur organisation. En effet, ils sont moins souvent absents que les travailleurs qui ne font pas ou guère d’exercice. C’est pourquoi il est encourageant de voir diminuer systématiquement le nombre de travailleurs qui ne bougent pas assez. En 2011, le pourcentage était encore de 75,5 %, contre 68,4 % l’année dernière. »

FITMIX

Effectuer un travail de bureau n’est donc pas une excuse valable pour ne pas bouger suffisamment. Les travailleurs qui passent généralement leurs journées derrière un écran ont eux aussi la possibilité d’y intercaler des exercices. IDEWE a conçu le défi FITMIX pour eux. Le FITMIX est une combinaison d’exercices spécifiques pour vous maintenir en forme. Ils ciblent le haut et le bas du corps, mais aussi l’ensemble du corps, allant des exercices de mobilisation aux exercices de renforcement musculaire que vous pouvez effectuer à votre bureau. Ils sont rassemblés en mini-séries afin que vous puissiez réaliser rapidement une session intermédiaire, par exemple :


Participez au défi FITMIX et recevrez un conseil d’exercice par e-mail chaque semaine.

Relevez le défi dès à présent !

Connaissez-vous déjà nos ateliers qui visent à rester moins longtemps assis et à bouger davantage ?

Vous trouverez davantage de conseils utiles pour rendre votre lieu de travail optimal sur notre page Environnement de travail ergonomique.

Ne manquez aucune information, abonnez-vous au bulletin d’information d’IDEWE

 

Des explications par des experts autonomes, dans un langage clair

Les dernières évolutions dans le domaine de bien-être et de la prévention

Toutes les modifications de la législation