Notre cerveau a besoin de repos

- Stress et burn-out | Organisation du travail

Expert Hilde De Man

Responsable de la discipline Aspects Psychosociaux

Une déconnexion saine pour la journée sans e-mail ce vendredi 29 novembre

Nous consultons notre smartphone en moyenne 55 fois par jour et l’utilisons pendant près de 3 heures. Recherches Google, médias sociaux, gestion de l’agenda, appels, planification... Sans compter le temps passé sur une tablette ou un ordinateur. Depuis longtemps, les e-mails ne sont plus la seule activité en ligne que nous devrions mettre entre parenthèses à l’occasion de la journée sans e-mail.

« Notre cerveau a besoin de temps pour se concentrer »

Notre concentration sur les écrans qui nous entourent prend de plus en plus souvent des proportions extrêmes. Cela signifie par exemple que les travailleurs de la connaissance, qui doivent se focaliser pendant leur travail sur les connaissances et le contenu, sont distraits en moyenne toutes les 40 secondes.

« Notre cerveau a besoin de temps pour se concentrer », explique Hilde De Man, responsable de la discipline Aspects psychosociaux chez IDEWE. « Il faut en moyenne 15 à 20 minutes avant que nous puissions consacrer toute notre attention au travail que nous souhaitons accomplir. Si nous voulons conserver notre créativité dans notre travail et rester innovants, il est important de gérer sainement toutes les distractions possibles pendant le travail. »

Limitez-vous afin de ne pas limiter vos possibilités

IDEWE soutient l’idée de la journée sans e-mail

IDEWE soutient l’idée de la journée sans e-mail. Les méthodes suivantes peuvent vous aider à gérer plus sainement les e-mails et les messages reçus via les médias sociaux :

  • Désactivez les notifications push pour les e-mails et les messages.
  • Prenez l’habitude de répondre aux e-mails et aux messages à des moments précis.
  • Ne considérez pas votre boîte mail comme une liste de tâches.

Réfléchissez bien avant d’envoyer un e-mail et demandez-vous si tous les destinataires en copie ont vraiment besoin de recevoir cet e-mail. Un message court peut suffire et vous pouvez le mettre dans l’objet en terminant par « EOM » (end of message).

Ouvrez le dialogue au sujet de la déconnexion

La loi de relance du 22 mars 2018 appelle à un dialogue régulier, lors des réunions du comité pour la prévention au travail, au sujet de la déconnexion et de l’utilisation des moyens de communication numériques. Il s’agit peut-être déjà d’un grand pas en avant, à l’occasion de la journée sans e-mail du vendredi 29 novembre, de pouvoir travailler efficacement et de prendre le temps de réfléchir à la manière dont vous pouvez encourager cette idée en tant qu’organisation.

Téléchargements