null Prévenir les accidents du travail et les maladies professionnelles reste la priorité

Prévenir les accidents du travail et les maladies professionnelles reste la priorité

- Environnement de travail sain | Sécurité au travail

Expert Frank Weckx

Segment Manager Industrie et Nettoyage

Tendances et défis tant pour les grandes que pour les petites entreprises industrielles

Il ressort très clairement de notre enquête sectorielle menée début octobre que la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles reste le plus grand défi à la fois pour les grandes et petites entreprises, et ce, quelles que soient leurs activités.

veiligheid

Sur la base d’une liste de thèmes de prévention, les participants pouvaient préciser le degré d’importance Voici le top 5 des priorités :

  1. Prévenir les accidents du travail

  2. Assurer la continuité de l’entreprise

  3. Prévention des infections (lutte contre le corona et contre d’autres virus ou infections)

  4. Absentéisme pour cause de maladie

  5. Comportement respectueux

« Il est étonnant, mais pas inattendu, que des sujets très actuels, tels que la garantie de la continuité des activités et la prévention des infections, figurent en haut de la liste », déclare Frank Weckx, expert en prévention sécurité au travail chez IDEWE. 

Les participants pouvaient également ajouter des thèmes. Dans ce cadre, travailler à une culture d’entreprise sûre est apparu comme une préoccupation. Nous prenons également note de la suggestion selon laquelle les Services externes pour la prévention et la protection au travail devraient continuer à fonctionner sur la base de la prévention et du bien-être et apporter des réponses durables ».

« L’absence de différences dans les priorités fixées par les grandes et petites entreprises est également notable. Leurs activités n’ont eu aucun impact non plus sur les résultats. Les grandes entreprises prêtent plus d’attention à l’absentéisme, tandis que les petites entreprises accordent plus d’importance au comportement respectueux au travail ».

Trop peu de moyens et trop complexe ?

poetsen

L’enquête ESENER de l’année dernière a montré qu’environ 92 % des entreprises du secteur industriel souhaitent mettre en place une politique en matière de bien-être pour répondre aux attentes du législateur et des travailleurs. Environ 60 % indiquent qu’il s'agit d’une tâche complexe. En outre, la moitié d’entre eux déclarent ne pas avoir assez de temps et de personnel pour se consacrer à ce sujet.

Un système dynamique de gestion des risques et une culture d’entreprise sûre constituent la base de la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles. Ni la complexité du sujet, ni le manque d’expertise ou de temps ne devraient être une raison pour ne pas y travailler. IDEWE peut vous aider tout au long de ce processus. Ensemble, nous pouvons relever ces défis de manière structurelle et méthodique dans un système « Business Continuity Management » ou nous pouvons appliquer un ou plusieurs de nos solutionsflow, tels que « employabilité durable et vitalité », « locomotion » ou « ToWorkSafe ».

N’hésitez pas à contacter nos experts pour obtenir de plus amples informations ou une assistance sur mesure.