Soyez prêt à intervenir si vous êtes témoin d’un arrêt cardiaque

- Formations | Premier secours

Expert Rudi Daniels

Responsable Formations

16 octobre : World Restart a Heart Day

Le 16 octobre, le Conseil belge de Réanimation (BRC) et la Ligue cardiologique belge (LCB) organiseront pour la septième fois la journée mondiale « Restart a Heart ». L’objectif est d’attirer l’attention du grand public sur les gestes qui peuvent sauver des vies. En Belgique, environ 30 personnes par jour sont victimes d’un arrêt cardiaque. Parmi ces 30 personnes, seules 3 y survivent. IDEWE organise de nombreuses formations ayant pour but de préparer les participants à intervenir s’ils sont témoins d’un arrêt cardiaque au travail.

En Belgique, on compte entre 10 000 et 15 000 arrêts cardiaques par an. Généralement, ceux-ci sont la conséquence d’un trouble du rythme cardiaque soudain et mortel. Au cours de cette fibrillation ventriculaire, le cœur s’arrête, et le sang ne peux alors plus circuler dans le corps. Le cerveau et les organes vitaux ne reçoivent dès lors plus d’oxygène, et la victime perd conscience presque instantanément. Sans action immédiate des personnes présentes, une lésion cérébrale se produit déjà après 3 minutes.

DEA

DEA (défibrillateur externe automatique)

Il n’y a qu’un moyen d’arrêter la fibrillation ventriculaire : administrer à la victime un choc électrique, soit une défibrillation au moyen d’un défibrillateur externe automatique (DEA). En Belgique, environ 10 000 DEA sont disponibles. Ils sont fixés au mur des espaces publics, des entreprises, des clubs de sport, etc. Le Conseil belge de Réanimation, avec le soutien de la Ligue cardiologique belge, a pour ambition de doubler le nombre de DEA publics dans les quartiers résidentiels et les écoles. La plus grande disponibilité de ces appareils, combinée à la formation de davantage de personnes à la réanimation, peut mener à terme à sauver 3000 vies supplémentaires par an en Belgique.

Ne restez pas sans rien faire

Environ 80 % des arrêts cardiaques ont lieu à la maison ou dans des espaces public, et généralement, les témoins n’interviennent pas. Le World Restart a Heart Day du 16 octobre doit aider les gens à prendre conscience qu’une intervention rapide est d’une importance vitale. Tous les témoins d’un arrêt cardiaque, quel que soit leur âge, devraient être en mesure de poser les gestes qui sauvent, à savoir appeler le 112 et fournir les informations nécessaires, réaliser un massage cardiaque efficace et utiliser un défibrillateur externe automatique (DEA).

Formations dispensées par IDEWE

Un arrêt cardiaque peut en effet aussi survenir soudainement sur le lieu de travail.

Un arrêt cardiaque peut en effet aussi survenir soudainement sur le lieu de travail. IDEWE organise fréquemment des formations ouvertes pour apprendre aux travailleurs à prodiguer les premiers soins en cas d’accident ou à poser les gestes qui sauvent si un collègue venait à faire un arrêt cardiaque. Ces formations peuvent également être organisées en vos locaux, de sorte qu’un grand nombre de vos collaborateurs puissent acquérir les connaissances et les compétences requises.

Consultez ici nos formations.

Faites part à nos experts de vos questions et des défis auxquels vous être confronté.