Reconnaissez les signes et ne les ignorez pas

- Stress et burn-out | Événements traumatisants

Expert Hilde De Man

Responsable de la discipline Aspects Psychosociaux

Journée mondiale de la prévention du suicide

Le 10 septembre a été proclamé Journée mondiale de la prévention du suicide par l’Organisation mondiale de la Santé. En tant que service externe pour la prévention et la protection au travail, IDEWE souhaite aider les organisations à aborder le thème du suicide sur le lieu de travail également. Le fait d’identifier les signes et d’en discuter constitue une première étape importante. Nous établissons des directives et donnons quelques pistes pour entamer une discussion à ce sujet.

Avant de se donner la mort, la grande majorité des personnes présentaient en effet des signes particuliers.

Le Centre de Prévention du Suicide (ligne d’écoute : 0800 32 123) et la ligne flamande de prévention du suicide (numéro d’appel 1813) sont dans notre pays des références en matière de connaissances et de conseils relatifs au suicide et à la prévention du suicide. Leurs experts ont dressé la liste de signes qui doivent attirer notre attention et qui devraient encourager à mener une discussion sur le suicide ainsi qu’à prendre les précautions nécessaires. Il est important de toujours prendre ces signes au sérieux. Avant de se donner la mort, la grande majorité des personnes présentaient en effet des signes particuliers.

Messages verbaux 

  • « Je vais en finir. »
  • « Je veux mourir. »
  • « La vie n’en vaut plus la peine. »
  • « Ce sera mieux quand ce sera fini. »
  • « Je ne sais plus comment m’en sortir. »
  • « Je ne les dérangerai plus. »

 

Signes comportementaux

  • Isolement
  • Recherche de moyens de suicide
  • Changements dans la consommation d’alcool et/ou de médicaments
  • Troubles du sommeil
  • Vif intérêt pour tout ce qui tourne autour de la mort
  • Changements comportementaux radicaux
  • Angoisses, désespoir, colère, audace

Prêtez une oreille attentive et montrez-vous compréhensif(-ve)

Un premier conseil serait de ne pas ignorer de tels signes et d’écouter la personne pour laquelle on se fait du souci, sans la juger. Une deuxième étape consiste à garder le contact et à veiller à ce que la personne ne s’isole pas. Le contact social joue en effet un rôle protecteur. Bien que la personne ait tendance à se replier sur elle-même, le besoin de contact reste présent. Par conséquent, il est conseillé de tisser un réseau de relations sociales autour de cette personne.

Aide spécialisée

Moedig de persoon ook aan om contact te zoeken met gespecialiseerde hulp.

Si vous parvenez à mettre la personne en confiance et à discuter avec elle de ses pensées suicidaires, vous pouvez également l’encourager à avoir recours à une aide spécialisée. De la sorte, la problématique à la base du mal-être peut également être abordée.

 

Attitudes déconseillées

  • Minimiser les problèmes
  • Proposer des solutions immédiates
  • Juger la personne ou la faire culpabiliser
  • Promettre que vous n’en parlerez à personne
  • Promettre que vous pouvez résoudre tous les problèmes

 

Tout au long du processus, le Centre de Prévention se tient à disposition pour écouter et fournir des conseils par le biais de sa ligne d’écoute gratuite (0800 32 123). Les collègues ou le supérieur hiérarchique de la personne en question peuvent également contacter cette ligne.

En cas de demande urgente de suivi, vous pouvez également entamer la procédure IDEWE Emergency. Si nécessaire, nous envoyons un expert IDEWE Emergency sur place afin d’encadrer des entretiens en groupe ou individuels avec vos collaborateurs.

N’hésitez pas à nous contacter afin d’obtenir de plus amples informations à ce sujet.