null Le plan d’action annuel doit être présenté au Comité avant 1er novembre

Le plan d’action annuel doit être présenté au Comité avant 1er novembre

- Analyse de risques | Législation | Organisation du travail

Cette année, prêtez attention aux nouveaux risques posés par le coronavirus

La loi sur le bien-être oblige chaque employeur à évaluer les risques, à en faire l’inventaire et à prendre les mesures de prévention nécessaires pour promouvoir le bien-être de ses travailleurs au travail. Ces mesures doivent être incluses dans le plan d’action annuel (PAA), qui devrait être prêt pour le 1er novembre. Cette année, soyez attentifs aux nouveaux risques qui pourraient découler des nouvelles mesures de prévention contre la propagation du coronavirus.

corona nieuwe regels

Ce plan d’action annuel (PAA) est la concrétisation annuelle du plan global de prévention (PGP) quinquennal, qui décrit les points d’attention et les risques présents au sein de votre entreprise sur le plan du bien-être au travail. Un projet de ce plan d’action annuel devrait être soumis pour avis au Comité pour la prévention et le bien-être au travail. Pour les entreprises qui commencent leur année de service le 1er janvier 2021, le plan d’action annuel doit être soumis pour avis avant le 1er novembre 2020. Les petites entreprises doivent présenter le plan à la délégation syndicale ou peuvent discuter de celui-ci directement avec leurs travailleurs.


Le plan d’action annuel détermine notamment :

  • les objectifs prioritaires dans le cadre de la politique
  • les moyens et méthodes qui seront utilisés afin d’atteindre ces objectifs
  • les missions, obligations et moyens de chaque personne impliquée
  • les éventuelles adaptations au plan global de prévention. 

     

Un point d’action important cette année sera sans aucun doute l’adaptation des analyses de risques aux nouveaux risques qui ont pu survenir à la suite de l’arrivée de nouvelles mesures de prévention contre la propagation du coronavirus.

Pour obtenir de plus amples informations, n’hésitez pas à contacter votre bureau régional.