Chantier en hiver

- Environnement de travail sain | Construction | Prévention des accidents | Gestion de vos risques | Agents physiques | Optimale Werkomgeving

Expert Liesbeth Reekmans

Segment Manager Construction et Responsable de la discipline Construction et Bâtiments

Chantier en hiver

En hiver, les risques en matière de sécurité et de santé peuvent être plus élevés sur les chantiers et pour les personnes qui y travaillent. Avez-vous déjà songé aux mesures de prévention que vous allez prendre pour vos travailleurs ? Nous vous en énumérons quelques-unes pour vous inspirer.

Bij koude, regen, sneeuw en vorst is uitglijden en vallen sneller gebeurd.

Pendant les mois d’hiver, les personnes travaillant dans le secteur de la construction sont souvent exposées à des températures basses souvent extrêmes, ce qui augmente le risque d’hypothermie, voire de gelure. De plus, les conditions hivernales peuvent augmenter le risque d’accident : en cas de froid, de pluie, de neige et de gel, il arrive facilement de glisser ou de tomber.

Néanmoins, les individus ne sont pas les seuls à ressentir les conséquences du temps hivernal. Le froid exerce également une influence sur certaines substances et certains matériaux de construction. Par conséquent, ils réagissent souvent différemment qu’en circonstances normales et cela peut entraîner une mauvais exécution des travaux ainsi que des risques supplémentaires.

Évaluez les risques et élaborez des mesures de prévention

Tijdens de wintermaanden wordt wie in de bouwsector werkt, vaak aan extreem, lage temperaturen blootgesteld en dat verhoogt risico’s op onderkoeling of zelfs bevriezing.

L’obligation de chaque employeur à analyser les risques auxquels ses travailleurs sont exposés, implique également qu’il identifie les risques liés au froid en relation avec la charge de travail qui accompagnent les différentes tâches. Dans le secteur de la construction, les travaux à réaliser peuvent être semi-lourds à très lourds. Cela suppose que les employeurs doivent prendre des mesures respectivement à partir de 14°C et 10°C. Ces mesures peuvent être techniques et organisationnelles.

Nous énumérons ci-dessous quelques mesures pouvant mieux protéger vos travailleurs :

Prévoyez des mesures techniques qui limitent l’exposition

  • Assurez-vous d’avoir un chauffage mobile dans la zone de travail directe.
  • Prévoyez un local social (baraque de chantier) à une température minimum de 20°C. 
  • Repoussez le vent froid en protégeant votre lieu de travail au moyen de films ou de bâches.

Réorganisez vos activités

  • Limitez le travail lourd sur le plan physique afin d’éviter une forte transpiration et, par conséquent, un refroidissement.
  • Essayez autant que possible de travailler dans un endroit abrité, par exemple côté soleil.

Prévoyez une méthode de travail alternative

  • Veillez à ce que le travail préparatoire soit réalisé autant que possible dans des ateliers.

Limitez la durée et l’intensité de l’exposition au froid

  • Mettez en place un système de rotation afin que vos collaborateurs puissent alterner travail à l’intérieur et à l’extérieur.

Adaptez les horaires de travail et prévoyez des temps de pause

  • Laissez votre personnel prendre régulièrement des pauses dans des locaux chauffés.

Assurez-vous de mettre les EPI et les équipements de travail adaptés à disposition

  • Utilisez des outils à main ayant une conductivité thermique faible ou du matériel qui peut être manipulé avec des gants.
  • Veillez à ce que votre personnel et vous portiez des vêtements, des chaussures et/ou des EPI appropriés. Ceux-ci doivent être isolants, imperméables, moulants et respirants.
  • Mettez plusieurs couches de vêtements.
  • Assurez-vous que vos travailleurs aient avec eux des vêtements de rechange secs, ou mettez-en à leur disposition. Veillez à ce qu’ils se changent dès que leurs vêtements sont humides.

Prévoyez les boissons adaptées

  • Mettez de la soupe ou du chocolat chaud à disposition comme boisson chaude.
  • Interdisez les boissons alcoolisées : l’alcool augmente la perte de chaleur du corps.
  • Évitez le tabac, les boissons sucrées et trop de boissons contenant beaucoup de caféine. Cette dernière favorise en effet la déshydratation.

Informez à temps

Vous pouvez probablement aussi rendre votre chantier plus sûr.

  • Assurez-vous que la zone d’accès au chantier soit sûre et éclairée.
  • Placez par exemple des grilles antidérapantes ou dispersez du gravier pour éviter de glisser.
  • Inspectez régulièrement tous les sols et surfaces de travail et dégivrez-les. Pour ce faire, n’oubliez pas les échafaudages et les échelles.

Assurez-vous que vos travailleurs sont informés des risques et des mesures de prévention que vous avez prises. Il est toujours utile d’organiser une séance d’information sur les travaux.

Pour en savoir plus, prenez contact avec IDEWE pour obtenir un avis médical ou demandez conseil à votre conseiller en prévention d’IDEWE pour réaliser une analyse de risques de votre chantier et élaborer un plan de prévention hivernal.