null Les détecteurs de CO2, obligatoires dans les espaces communs et confinés

Les détecteurs de CO2, obligatoires dans les espaces communs et confinés

- Agents biologiques | Infrastructure

Expert Jan Van Bouwel

Responsable de la discipline Hygiène du travail

Éviter qu’une mauvaise qualité de l’air intérieur ne favorise la transmission du virus

Fin juillet, l’arrêté ministériel rendant l’utilisation des détecteurs de CO2 obligatoire dans le secteur du sport et de l’événementiel à partir du 1er septembre a été publié au Moniteur belge. Cette mesure vise à éviter de créer les conditions idéales pour la propagation de la COVID-19 en raison du manque de ventilation dans les espaces intérieurs.

L’utilisation de détecteurs de CO2 était déjà une condition pour la réouverture de l’horeca et des centres de fitness il y a quelques mois. Le Comité de concertation considère que le moment est venu d’étendre cette mesure en incluant notamment les espaces communs dans les secteurs du sport et de l’événementiel. Cependant, nous recommandons d’appliquer cette mesure dans tous les espaces clos communs, quel que soit le secteur.

900 ppm

co2-meter

« La recherche scientifique a maintenant suffisamment démontré que même les personnes complètement vaccinées peuvent transmettre le virus », déclare Jan Van Bouwel d’IDEWE. « Le variant delta ayant entraîné une nouvelle hausse des taux de contamination, le gouvernement souhaite renforcer les mesures de prévention afin d’éviter que les personnes qui n’ont pas encore été vaccinées tombent malades et mettent à nouveau les systèmes de santé sous pression. Comme un manque de ventilation est considéré comme l’une des conditions les plus importantes pour la propagation du virus, l’extension de l’utilisation des détecteurs de CO2 est une bonne chose. Des valeurs de CO2 trop élevées dans un espace intérieur indiquent précisément que des mesures doivent être prises. »

Tout comme dans l’horeca, chaque organisation doit donc disposer d’un plan d'action pour assurer la mise en place de mesures compensatoires de qualité de l’air ou de purification de l’air, afin de pouvoir intervenir dès que les valeurs mesurées dépassent 900 ppm. 

La gestion du CO2 dans les espaces intérieurs n’est pas seulement importante dans le cadre de la COVID-19. Une mauvaise ventilation cause également des périodes de mollesse, ce qui provoque des difficultés de concentration.

En savoir plus sur l’importance et l’utilisation des détecteurs de CO2 afin de surveiller la qualité de l’air.

Consultez ici l'arrêté ministériel

Ne manquez aucune information, abonnez-vous au bulletin d’information d’IDEWE

 

Des explications par des experts autonomes, dans un langage clair

Les dernières évolutions dans le domaine de bien-être et de la prévention

Toutes les modifications de la législation