Retour Quels ont été les enseignements du coronavirus sur le plan de l’ergonomie

Quels ont été les enseignements du coronavirus sur le plan de l’ergonomie

- Charge physique | Travail ergonomique | Ergonomie au bureau

Expert Kristien Selis

Responsable de la discipline Ergonomie

« Avoir une chaise de bureau adéquate est important, mais l’ergonomie ne se limite pas à cela »

« L’impact de la crise du coronavirus a clairement montré que l’ergonomie sur le lieu de travail n’est pas un luxe, mais une condition nécessaire afin de pouvoir réaliser son travail de manière énergique et en bonne santé ainsi que de fournir la productivité qu’une organisation attend de ses travailleurs. » La responsable de la discipline Ergonomie, Kristien Selis, énumère quelques enseignements importants qui ont pu être tirés au cours de la dernière année et demie.

L’ergonomie fait la différence

« De nombreuses personnes qui ont dû soudainement travailler à domicile, moi y compris, ont fait l’expérience directe des avantages ou de l’absence d’un véritable bureau et d’une chaise de bureau adéquate. Nous ne réalisons pas toujours qu’une chose qui, heureusement, est devenue évidente pour de nombreux employés de bureau, fait une grande différence dans l’apparition ou non de troubles musculosquelettiques. Tous ceux qui n’étaient pas encore convaincus de l’importance d’un lieu de travail bien équipé devraient désormais l’être. N’attendez pas de ressentir des douleurs au niveau de la nuque ou du dos pour prendre des mesures. »

Nous avons besoin de variété

« Les personnes qui doivent se rendre au travail tous les jours bougent sans y penser. En vélo, à pied ou une combinaison des deux pour ceux qui utilisent les transports en commun. Même les personnes qui vont au travail en voiture doivent se rendre du parking à leur lieu de travail au moins deux fois. Pendant la pandémie, cette activité physique naturelle a disparu, ainsi que la variété que peut apporter un lieu de travail. Au bureau, on se lève pour discuter avec un collègue, on se rend à la machine à café, au réfectoire, à la salle de réunion, etc. Pour les télétravailleurs, le lieu de travail a soudainement coïncidé avec l’espace de vie, ce qui signifie que rester assis moins longtemps était plus que jamais une tâche à laquelle il fallait travailler activement. Alors que nous avons besoin de cette variation de la posture assise et d’une activité physique suffisante tout au long de la journée. »

L’ergonomie est bien plus que des bons outils

telewerk

« Je suis en faveur d’une définition très large de l’ergonomie. Je mets souvent les apprenant(e)s devant un choix : travailler à un bureau parfaitement ergonomique dans le sous-sol d’un immeuble ou sur une chaise de cuisine, à une petite table en bois, dans une pièce mansardée mais avec une belle vue. L’ergonomie du lieu de travail ne se résume pas à une bonne chaise de bureau. Il s’agit d’une vision globale interdisciplinaire de la personne qui travaille et de tous les aspects possibles qui lui permettent de se sentir bien en tant que travailleur et qui lui donnent donc le calme et le confort nécessaires pour se concentrer et travailler de manière productive. »

« L’ergonomie n’est par exemple pas distincte de l’organisation du travail. Si vous travaillez dans un endroit où la direction part du principe que toute personne qui n’est pas à son bureau ne travaille pas assez dur, il y a littéralement et figurativement peu de place pour bouger. Le message de l’organisation du travail hybride, dans laquelle le lieu de travail est choisi en fonction de la tâche à accomplir, risque alors de faire froid dans le dos. »

Confort dans les soins de santé

zorgcomfort

« Dans le secteur des soins de santé, prévenir les problèmes de nuque et de dos constitue un point d’attention important. C’est pourquoi nous plaidons depuis des années en faveur d’une attention durable à l’ergonomie dans les établissements de soins. Les institutions qui ont investi dans ce domaine ces dernières années en ont récolté les fruits pendant la crise du coronavirus. En tant que soignant, vous devriez faire votre travail pendant toute une journée, dans votre combinaison de protection et avec votre masque attaché, sans pouvoir utiliser les outils qui rendent vos activités plus confortables, comme un lève-personne. Il n’est donc pas si surprenant que le manque de ces derniers n’ait pas seulement un impact sur votre santé physique. Le bien-être mental et la qualité des soins en sont également affectés. En revanche, si vous travaillez dans un endroit où vous constatez quotidiennement que votre direction vous soutient également dans vos besoins ergonomiques, votre résilience s’en trouvera renforcée. Tant les travailleurs que les personnes qui ont besoin de soins en retirent des avantages. »

Défi FitMix

Optez pour bouger davantage en vous inscrivant à notre défi FitMix. Chaque vendredi pendant un mois, vous recevrez un exercice par e-mail pour prévenir les problèmes de dos, de nuque et d’épaule. Cet exercice peut être réalisé à votre poste de travail à la maison ou au bureau. À la fin du mois, vous recevrez le « Défi FitMix – Assis d’accord, mais pas immobiles », une publication contenant toutes sortes d’exercices pour bouger davantage au travail.
Relevez le défi dès à présent !

Connaissez-vous déjà nos ateliers qui visent à rester moins longtemps assis et à bouger davantage ?

Ne manquez aucune information, abonnez-vous au bulletin d’information d’IDEWE

 

Des explications par des experts autonomes, dans un langage clair

Les dernières évolutions dans le domaine de bien-être et de la prévention

Toutes les modifications de la législation