Doit-on travailler par temps (très) froid ?

- Ergonomisch werken | Agents physiques | Équipements de protection individuelle

Prenez des mesures de prévention adaptées à temps

En vertu du code du bien-être au travail, vous êtes tenu, en votre qualité d’employeur, de prendre les mesures nécessaires afin d’assurer le bien-être de vos travailleurs. Cela doit se dérouler de manière structurelle et méthodique. Le titre 1er relatif aux ambiances thermiques du livre V du code précise qu’une analyse de risques approfondie des ambiances thermiques d’origine technologique ou climatique doit constituer le point de départ.

Le froid augmente le risque d’accidents du travail. En effet, un accident peut être une conséquence directe de l’exposition au froid. Il peut par exemple s’agir d’un simple engourdissement, ce qui peut réduire la dextérité et rendre plus difficile une manipulation précise des instruments de travail. Dans des cas extrêmes, il peut être question d'hypothermie, où le corps n’est plus en état de réguler sa température. Cette hypothermie peut entraîner une perte de conscience, voire le décès.

Le froid peut également rendre l’environnement de travail dangereux, en faisant apparaître un risque de glissade.

Mesures techniques et organisationnelles

En votre qualité d’employeur, vous devez rédiger des mesures techniques et organisationnelles afin de prévenir ou de limiter les risques. Le moment auquel les mesures de prévention doivent être appliquées dépend de l’intensité du travail.

Mesures techniques – Vous êtes par exemple tenu de prévoir des appareils de chauffage entre le 1er novembre et le 31 mars dans les locaux de travail ouverts et les lieux de travail extérieurs. Ces appareils doivent être allumés en cas de températures inférieures à 5 °C. Moyennant l’accord du CPPT, ils peuvent également être installés à l’intérieur dans des locaux, de sorte que les travailleurs puissent se réchauffer pendant leur pause.

  • Réduction de la charge physique de travail par l’adaptation des équipements ou méthodes de travail
  • Méthodes de travail alternatives
  • Limitation de la durée et de l’intensité de l’exposition au froid
  • Adaptation des horaires de travail, afin d’augmenter le nombre de moments de repos au cours desquels les travailleurs peuvent se réchauffer
  • Mise à disposition d’équipements de protection individuelle adaptés
  • Mise à disposition gratuite de boissons chaudes adaptées

Prenez contact avec votre médecin du travail d’IDEWE pour obtenir un avis médical ou demandez conseil à votre conseiller en prévention d’IDEWE pour réaliser une analyse de risques de votre chantier et élaborer un plan de prévention hivernal.

Téléchargements