Retour Porter un masque chirurgical ou FFP2 ?

Porter un masque chirurgical ou FFP2 ?

- Agents biologiques | Hygiène du travail

Expert Hilde Vanacker

Directeur prévention médicale

Les masques FFP2 ne sont obligatoires ou au mieux le choix de préférence que dans quelques cas

La pandémie de COVID-19 nous a familiarisés avec le port de masques. Ils restent extrêmement importants pour nous protéger du coronavirus. Dans certaines situations et pour certaines personnes, le port d’un masque FFP2 est cependant recommandé, voire obligatoire.

Les informations contenues dans cet article sont correctes au moment de la publication. Consultez toujours les mesures et la législation récente relative à la COVID-19 sur https://www.info-coronavirus.be.

ffp2

Le port correct du masque protège l’environnement des gouttelettes contaminées qui peuvent être expirées par la bouche ou le nez du porteur. Cependant, il protège moins le porteur contre les agents pathogènes d’autres personnes. Les autorités compétentes ou certaines institutions peuvent donc décider d’obliger certaines personnes à porter des masques FFP2. Ces masques protègent le porteur des agents pathogènes d’autres personnes en suspension dans l’air. Pour autant qu’ils ne soient pas équipés d’une valve, ils protègent également l’environnement des agents pathogènes que le porteur du masque pourrait expirer. 

À qui les masques FFP2 sont-ils recommandés ?

Le personnel de santé doit porter ces masques FFP2 lorsqu’il s’occupe de personnes suspectées d’être infectées par le COVID-19 ou pour protéger les patients à risque d’une évolution plus sévère de la maladie. Par conséquent, les visiteurs d’un établissement de soins pour personnes âgées peuvent également être tenus de porter un masque FFP2.

En outre, un masque FFP2 peut être porté dans l’environnement de travail par les adultes présentant un risque accru d’évolution grave du COVID-19, tels que : les personnes âgées, les diabétiques de type 2, les personnes souffrant de maladies cardiovasculaires, pulmonaires ou rénales chroniques, et les personnes dont l’immunité est diminuée.

Les contacts à haut risque et les personnes vaccinées, qui ont bénéficié de la deuxième dose de base ou d’un rappel il y a moins de 5 mois, sont invités à porter un masque FFP2, de préférence en permanence, dans les zones extérieures, jusqu’à 10 jours après la dernière exposition. Cela s’applique également à ceux qui, après un test positif, sont autorisés à sortir de l’isolement après 7 jours.
 

Porter le masque de la bonne manière

mondmasker

Il est essentiel de porter un masque FFP2 de manière à ce qu’il soit bien ajusté sur le visage. « Il est absolument inutile de porter un masque FFP2 parce qu’il est censé être plus sûr si vous ne le mettez pas correctement », déclare Katrien Van Crombrugge, médecin du travail et médecin en prévention des infections chez IDEWE. « Pour tester facilement s’il y a des fuites, utilisez les pouces et les index des deux mains pour presser doucement le masque contre le visage, puis soufflez fermement. Si vous sentez que l’air s’échappe, le masque n’est pas correctement ajusté. Ce sera de toute façon le cas pour les hommes portant la barbe. En cas de mauvais ajustement, un masque FFP2 crée un faux sentiment de sécurité. Dans ce cas, il vaut mieux mettre un masque chirurgical correctement que de porter un masque FFP2 de la mauvaise façon, en laissant pendre un des deux élastiques, par exemple. »

Une fixation correcte est également essentielle pour les masques chirurgicaux et masques de confort. « Bien sûr, il n’est pas non plus question d’enlever le masque pour parler ou tousser. Enfin, il est également essentiel de remplacer le masque toutes les 3 à 4 heures », précise Katrien Van Crombrugge.

Voir la vidéo 

Consultez la fiche d’information

Ne manquez aucune information, abonnez-vous au bulletin d’information d’IDEWE

 

Des explications par des experts autonomes, dans un langage clair

Les dernières évolutions dans le domaine de bien-être et de la prévention

Toutes les modifications de la législation