Réutilisation des masques FFP2 dans le secteur des soins de santé après stérilisation au H2O2

- Corona | Équipements de protection individuelle

Expert Jan Van Bouwel

Responsable de la discipline Hygiène du travail

Une étude de l’Institut royal néerlandais pour la santé publique

L’Institut royal néerlandais pour la santé publique affirme sur la base d’une étude qu’il est possible de réutiliser des masques FFP2 dans le secteur des soins de santé après les avoir stérilisés au H2O2. Si une pénurie de masques venait à survenir pour le personnel soignant, il serait possible d’utiliser le même masque à trois reprises, en tenant compte de certaines conditions préalables et certaines limites. Les masques doivent être stérilisés au peroxyde d'hydrogène entre les différentes utilisations.

Préservation de la forme et de la fonction

FFP2-maskers zijn nauw aansluitende maskers met of zonder ventiel, die neus en mond volledig bedekken.

La pénurie imminente des masques FFP2, dans le contexte de la crise du coronavirus, a conduit les chercheurs à se pencher sur la façon dont le matériel de protection pouvait être utilisé plusieurs fois. Pourtant, ces masques sont en principe destinés à un usage unique

Les masques FFP2 sont des masques à fermeture hermétique, avec ou sans soupape, qui couvrent complètement le nez et la bouche. Ces masques protègent les soignants contre le coronavirus et d'autres agents pathogènes transmis par des particules dans les voies respiratoires.

L'étude a été menée sur des masques 3M FFP2 NR D (type 8822) neufs, composés essentiellement de polypropylène et ne contenant pas de cellulose.

Celle-ci montre qu'une ou deux stérilisations, par un procédé court avec du peroxyde d'hydrogène, ne déforment pas les masques FFP2. Lors du test rapide, ils étaient encore à même de protéger leur porteur des particules.

En cas de pénurie, les masques FFP2 peuvent être utilisés trois fois maximum.

Prudence

Seuls des nouveaux masques propres ont été testés dans le cadre de cette étude. L'influence potentielle de la contamination des masques utilisés sur l'efficacité de la stérilisation n'a pas été prise en compte. Il ne faut donc pas tirer de conclusions hâtives. Toutefois, leur réutilisation peut être envisagée en cas d'extrême nécessité.

Des tests similaires sont également en cours au sein des institutions flamandes compétentes. À l’avenir, des conclusions et directives complémentaires concernant la réutilisation des masques pourraient voir le jour.

En savoir plus sur cette étude (en néerlandais).

Linkedin Facebook