null Tracing des contacts à haut risque dans le secteur de la construction

Tracing des contacts à haut risque dans le secteur de la construction

- Agents biologiques | Hygiène du travail | Connaissances de recherche | Corona

Expert Hilde Vanacker

Responsable de la discipline Médecine du travail

Le nombre de contacts à haut risque augmente tous les mois

Depuis novembre, le pourcentage de travailleurs contaminés dans le secteur de la construction ayant eu deux contacts à haut risque ou plus au travail augmente de mois en mois. Cependant, la prévention des contacts à haut risque et donc de la transmission sur le lieu de travail est cruciale pour maîtriser la pandémie de coronavirus. C’est pourquoi nous résumons les mesures de prévention que vous devez appliquer.

Depuis l’année dernière, IDEWE se charge de la recherche des contacts dès qu’une contamination à la COVID-19 est détectée sur le lieu de travail. Grâce à la recherche des contacts, IDEWE détermine quels collègues pourraient avoir été contaminés par un contact étroit ou contact à haut risque avec un collègue contaminé ou le patient index. Les travailleurs dont les contacts ont été à haut risque reçoivent un certificat de quarantaine et un code qui leur permettra de se faire tester à deux reprises. 

Évolution du nombre de patients index enregistrés

Du 22 juillet 2020 au 4 mars 2021, IDEWE a enregistré 12 513 index. Parmi ces travailleurs, 303 travaillaient dans le secteur de la construction. « Si l’on souhaite savoir s’il y a plus d’infections dans certains segments, il ne suffit pas de se concentrer uniquement sur le nombre d’index, mais il faut mettre ce nombre en relation avec le nombre de travailleurs employés dans ce segment », explique Hilde Vanacker, responsable de la discipline Médecine du travail chez IDEWE. « Nous aboutissons ainsi au graphique ci-dessous dans lequel les index par segment ont été recalculés pour 100 000 travailleurs et ensuite affichés sur la ligne du temps dans l’axe X. Pour le secteur de la construction, vous devez regarder la ligne bleu clair et cela se situe dans la moyenne à tous les niveaux. »

 

Évolution du nombre de contacts à haut risque

Le nombre de contacts à haut risque sur le lieu de travail est tout aussi important que le nombre de travailleurs infectés. Nous disposons de ces données depuis le 29 octobre 2020. Pour 6 746 travailleurs contaminés, nous disposons d’informations sur les éventuels contacts à haut risque au travail. Dans le secteur de la construction, on dénombrait 175 index. Dans tous les segments, un travailleur infecté avait en moyenne 0,55 contact à haut risque ; dans le secteur de la construction, ce chiffre était légèrement supérieur, à savoir 0,63.

« Il est important d’éviter un cluster de contaminations pour contrôler la pandémie de COVID. La proportion de patients index ayant 2 ou plus de contacts à haut risque au travail augmente de mois en mois dans le secteur de la construction. Ce pourcentage est également systématiquement plus élevé que dans l’ensemble du groupe. »

Continuez à respecter les mesures

Il est donc primordial de sensibiliser les travailleurs pour qu’ils continuent à appliquer les mesures coronavirus afin d’éviter les contacts à haut risque au travail. Voici une liste des principales mesures de prévention. Vous pouvez partager ces informations avec vos travailleurs à l’aide de cette vidéo d’instructions.

Distanciation sociale

hygienemaatregelen corona bouw
  • Pour toute activité, maintenez une distance d’au moins un mètre et demi.
  • Pour les activités qui ne le permettent pas, il est nécessaire d’adapter la méthode de travail ou d’utiliser des équipements de travail appropriés. Portez dès lors toujours un masque.
  • Essayez de travailler en petites équipes de composition fixe. 
  • Reportez les réunions (de chantier) ou organisez-les à distance : par téléphone, par conférence téléphonique ou par d’autres moyens numériques. 
  • L’entrée et la sortie du chantier ainsi que les déplacements sur le chantier doivent être organisés de telle sorte que les travailleurs ne se trouvent jamais à moins d’un mètre et demi l’un de l’autre. Pour ce faire, mettez en place des horaires ou des accès différents. Prévoyez des passages séparés pour circuler dans les cages d’escalier, les couloirs, les échafaudages, etc. 
  • La distance d’au moins un mètre et demi doit également être garantie dans les transports communs. Déterminez à l’avance le taux d’occupation maximum et les places assises du véhicule. 

Hygiène personnelle

  • Toute personne qui se sent malade doit rester chez elle. Consultez alors le médecin par téléphone.
  • Éternuez ou toussez dans un mouchoir en papier que vous jetez ensuite dans une poubelle munie d’un couvercle. 
  • Les personnes qui n’ont pas de mouchoir doivent éternuer dans le creux de leur bras et non dans leurs mains. 
  • Lavez-vous régulièrement les mains avec de l’eau et du savon ou utilisez une solution hydroalcoolique pour désinfecter régulièrement vos mains.

Mesures d’hygiène sur le chantier

distance
  • Chaque chantier doit disposer de : eau courante (lavabos ou réservoir d’eau (150 litres d’eau/personne) ou borne-fontaine, savon liquide ou pâteux en pompe, serviettes en papier/rouleau de papier, poubelle refermable à pédale ou poubelle ouverte.
  • Les installations sanitaires sont entretenues au moins une fois par jour. 
  • Nettoyez la baraque de chantier, les espaces de repos, les installations de lavage et les moyens de transport au moins une fois par jour et incluez-les dans le schéma d’entretien. Le nettoyage à l’eau avec un produit de nettoyage classique suffit. 
  • Fournissez à chaque travailleur des outils (à main) personnels. Si du matériel (de grande taille) est partagé (marteaux-piqueurs, chariots, etc.), nettoyez les poignées à chaque changement d’utilisateur. 
  • Nettoyez les échelles, les échafaudages, les cages d’escalier, les nacelles élévatrices, les cabines, etc. 
  • Nettoyez avec de l’eau et du détergent tous les jours ou lorsque vous changez de conducteur et d’occupants : le volant, le levier de vitesse, les poignées de porte, les commandes et les ceintures de sécurité. 
  • Les surfaces fréquemment touchées peuvent faire l’objet d’une désinfection supplémentaire. Afin de désinfecter convenablement, choisissez toujours un produit désinfectant qui satisfait à certaines conditions de base.
    • Il doit être efficace contre le coronavirus.
    • Il doit avoir un temps de contact suffisant pour agir contre le nouveau coronavirus.
    • La désinfection doit s’effectuer en toute sécurité. Il est donc préférable de laisser votre conseiller en prévention analyser le produit désinfectant.
    • Vous devez être en mesure de suivre correctement les instructions d’utilisation du fabricant.
    • La désinfection doit s’effectuer sans risque et doit être adaptée aux activités du lieu de travail.

Vous pouvez opter pour des produits prêts à l’emploi. Il est également possible d’utiliser des dilutions de chlore et d’eau de Javel. Dans ce cas, respectez les instructions concernant les proportions ou les dilutions correctes.

N’hésitez pas à contacter nos experts pour obtenir de plus amples informations.

Diffusez les vidéos d’instructions auprès de vos travailleurs

Téléchargements

Ne manquez aucune information, abonnez-vous au bulletin d’information d’IDEWE

 

Des explications par des experts autonomes, dans un langage clair

Les dernières évolutions dans le domaine de bien-être et de la prévention

Toutes les modifications de la législation