null « Une plus grande attention doit être accordée à l’ergonomie de l’environnement de travail à domicile »

« Une plus grande attention doit être accordée à l’ergonomie de l’environnement de travail à domicile »

- Travail ergonomique | Connaissances de recherche

Journée nationale du télétravail : le télétravail entraîne une augmentation des douleurs au niveau de la nuque, du dos et des épaules

L’augmentation du travail à domicile due au coronavirus entraîne également une augmentation considérable des douleurs au niveau de la nuque, du dos et des épaules. À l’occasion de la Journée nationale du télétravail (22 septembre), IDEWE publie des chiffres révélant que plus de la moitié des télétravailleurs (58 %) ont souffert de maux de dos au cours des 12 derniers mois. Pendant la même période, 53 % des télétravailleurs ont eu des douleurs à la nuque et 39 % aux épaules. L’une des causes s’avère être le mauvais réglage de la chaise de bureau et/ou de la table de travail. « Il est urgent d’accorder plus d’attention à l’ergonomie du poste de travail à domicile », selon le plus grand service externe pour la prévention et la protection au travail.

sta bureau

Si c’est souvent le cas au bureau, tous les télétravailleurs ne disposent pas d’un poste de travail ergonomique à domicile. L’enquête OptiDesk menée auprès de 475 télétravailleurs révèle que 9 télétravailleurs sur 10 règlent mal leur chaise de bureau. Parmi les travailleurs sur écran, cette proportion est beaucoup moins élevée (73 %). Près de la moitié des télétravailleurs (48 % contre 22 % des employés de bureau) ne règlent pas leur table de travail à la bonne hauteur. L’écran de l’ordinateur de bureau ou de l’ordinateur portable s’avère lui aussi mal réglé chez 15 % des télétravailleurs, contre 13 % des travailleurs sur écran en moyenne.

Sans une chaise de bureau, une table de travail et un écran bien réglés, on se retrouve rapidement dans une mauvaise position, ce qui peut provoquer des troubles physiques tels que des douleurs au niveau de la nuque, des lombaires ou des épaules. Près de 6 télétravailleurs sur 10 (58 %) ont souffert de maux de dos au cours des 12 derniers mois, contre 48 % des employés de bureau. Les douleurs au niveau de la nuque et des épaules étaient également plus fréquentes que la moyenne chez les télétravailleurs : respectivement 53 % (contre 36 % en moyenne) et 39 % (contre 25 % en moyenne). 

Lode Godderis, directeur du département Knowledge, Information and Research d’IDEWE, explique : « Si vous travaillez en ce moment de chez vous, prenez le temps de régler correctement votre chaise de bureau, votre table de travail et votre écran ! Cela ne demande qu’un petit effort ponctuel, qui permettrait de prévenir les douleurs au niveau du dos, de la nuque et des épaules à l’avenir ! L’outil OptiDesk d’IDEWE peut vous aider dans cette démarche. »

Comment s’y prendre ?

Suivez les étapes ci-dessous afin de régler correctement votre chaise de bureau : 

  • Asseyez-vous bien au fond de votre chaise, le dos contre le dossier, et réglez-en la hauteur de sorte que vos pieds se trouvent à plat sur le sol.
  • Votre postérieur doit se trouver à une hauteur supérieure à celle de vos genoux, et vos cuisses doivent être légèrement inclinées vers l’avant. Si vous ne pouvez pas ajuster la hauteur de votre table et que celle-ci est trop haute, réglez votre chaise à une hauteur supérieure et utilisez un repose-pied.
  • Il doit y avoir un espace de la taille d’un poing entre votre chaise et le creux de vos genoux.
  • Le creux formé au niveau de vos lombaires doit être soutenu par votre dossier. Le dossier de votre chaise de bureau doit donc de préférence être arrondi dans le bas.

Suivez les étapes ci-dessous afin de régler correctement votre écran :

  • Placez votre écran droit devant vous.
  • La partie supérieure de votre écran doit se trouver à la même hauteur que vos yeux. 
  • Tendez votre bras droit devant vous. La distance qui vous sépare de l’écran doit être égale à la longueur de votre bras.

Les télétravailleurs restent assis trop longtemps

staand telefoneren

Une bonne position assise et l’ergonomie sont très importantes, mais rester trop longtemps assis peut également causer des problèmes. De nombreux travailleurs à domicile n’ont plus la possibilité de discuter avec des collègues ou d’entrer ou sortir d’une salle de réunion, de se déplacer de temps en temps jusqu’à l’imprimante ou à la machine à café, d’aller aux toilettes à un autre étage ou encore de jouer au ping-pong avec un collègue. En conséquence, 4 travailleurs à domicile sur 5 sont généralement assis devant leur écran pendant une heure d’affilée ou plus, alors que cette proportion est de 66 % pour les travailleurs sur écran. 
Rester assis trop longtemps devant son écran nuit à la santé. Ainsi, plus d’un travailleur à domicile sur trois (36 %) déclare avoir des maux de tête au moins une fois par semaine pendant ou après son travail sur écran. C’est nettement plus que pour les travailleurs sur écran qui se rendent au bureau (27 %).

Lode Godderis ajoute : « Les réunions en ligne se sont bien ancrées ces derniers mois, mais elles ont eu pour conséquence de bloquer les télétravailleurs devant leur écran pendant de plus longues périodes sans interruption. Auparavant, ils devaient se déplacer pour une réunion et fermaient leur ordinateur portable sous une certaine pression sociale. Remplacer les vidéoconférences par des appels téléphoniques passés en marchant peut aider à prévenir les douleurs physiques. » 

Comment s’y prendre ?

Variez les postures :

  • Alternez les positions assise et debout pendant que vous travaillez afin de prévenir les problèmes de santé physique. Le travail à domicile se prête aussi à merveille à la variation des postures de travail. Travaillez un temps debout au plan de travail de votre cuisine par exemple, pour autant qu’il se trouve environ à hauteur des coudes.  N’oubliez surtout pas de faire régulièrement quelques pas pour dépenser de l’énergie et ainsi stimuler votre circulation sanguine. Promenez-vous par exemple dans votre jardin pendant que vous téléphonez.
  • Remplacez vos appels vidéo à la maison par des appels téléphoniques que vous pouvez passer en marchant. Vous serez surpris du nombre de pas que vous faites pendant une réunion. 

Moins de déplacements domicile-travail est synonyme de plus d’exercice

Les télétravailleurs restent plus longtemps assis devant leur écran. En revanche, ils font plus d’exercice au quotidien. Ils sont près de 6 sur 10 (59 %) à indiquer qu’ils pratiquent une activité physique d’intensité modérée à élevée pendant au moins 30 minutes par jour. Seuls 53 % des employés de bureau atteignent cette norme en matière d’activité physique.

« Le temps que les télétravailleurs devaient auparavant passer dans les trajets entre leur domicile et leur lieu de travail peut désormais être consacré à une promenade à pied ou à vélo. Ceux qui font suffisamment d’exercice présentent un risque moindre de maladies cardiovasculaires, d’hypertension, de surpoids et de diabète. Le sport renforce les muscles et les os, réduit le stress et peut améliorer la qualité du sommeil. Raison de plus pour mettre à profit votre ancien temps de trajet et vos pauses pour faire plus d’exercice », conclut Lode Godderis.