Retour Sur la voie d’une circulation interne sûre

Sur la voie d’une circulation interne sûre

- Infrastructure | Sécurité routière

Expert Tine Berx

Expert en prévention - infirmier du travail/sécurité au travail

En l’absence de règles uniformes, un plan d’approche uniforme est nécessaire

Environ 1 accident du travail sur 10 en Belgique est lié à l’utilisation de véhicules de transport et de machines de chargement et de déchargement. Les accidents causés par les transports internes ne coûtent pas seulement beaucoup d’argent, ils entraînent souvent des blessures graves et ont parfois une issue fatale. « Contrairement à ce qu’il se passe sur la voie publique, il n’existe pas de règlement de circulation qui puisse être appliqué dans toutes les entreprises », explique l’experte en prévention Tine Berx d’IDEWE. « Tout employeur doit établir les règles de circulation qui conviennent le mieux à son entreprise. »

gevaar

Bien que la législation ne mentionne pas de « plan de circulation interne », il existe des règlements qui définissent l’aménagement des lieux de travail et ciblent l’organisation du transport interne. « Par exemple, le livre III du code du bien-être au travail indique que la circulation des piétons et des véhicules doit pouvoir se faire en toute sécurité. Il appartient à l’employeur de déterminer les mesures à prendre sur la base d’une analyse de risques. Tout dépendra donc de la nature des moyens de transport, de la présence d’usagers vulnérables de la route, de la disposition du site, etc. Les solutions pour une entreprise de l’industrie alimentaire seront également différentes de celles d’une entreprise de transport, par exemple. »

Approche uniforme

Même si une solution univoque n’est pas envisageable, il existe bel et bien une méthode pour optimiser la situation de la circulation interne. « Nous avons développé une approche planifiée pour créer un plan de circulation et le déployer avec succès. À cet égard, la participation est le maître-mot. Bien sûr, en tant que service logistique, vous pouvez établir un ensemble de règles et intervenir sur le terrain, mais si les travailleurs perdent beaucoup de temps ou doivent faire de longues déviations en conséquence, le plan risque de rester lettre morte. »

Plan par étapes

intern verkeer
  1. Un plan précis du site de l’entreprise constitue la base du plan d’action. Il couvre les espaces intérieurs et extérieurs, les entrées et les sorties, les lignes de production, les quais de chargement et de déchargement, les parkings, les espaces sociaux et les flux de circulation qui s’y déroulent. Il est également souvent utile d’y inclure la cartographie de la voie publique à proximité immédiate des locaux.
  2. Faites également l’inventaire des moyens de transport présents sur le site et indiquez sur le plan les routes qu’ils empruntent. 
  3. Analysez les points problématiques. L’emplacement des problèmes saute rapidement aux yeux après avoir dressé la carte de la situation actuelle dans une première et une deuxième étape. Bien entendu, il est également pertinent d’examiner les statistiques d’accidents, car elles peuvent fournir des informations supplémentaires sur les zones à risque du site de l’entreprise.
  4. L’élaboration du plan de circulation doit optimiser la sécurité aux points problématiques et sur l’ensemble du site. Toutes les mesures pour atteindre cet objectif sont bonnes, mais il faut commencer par consulter les travailleurs qui sont sur le site tous les jours. Comment vivent-ils la situation ? Quelles mesures proposent-ils ? 
  5. Mesures organisationnelles et techniques - « Créer une situation sûre n’est pas toujours synonyme de gros investissements. En améliorant l’ordre et la propreté, vous allez déjà dans la bonne direction. Pour créer une meilleure visibilité, il suffit parfois de repositionner certains conteneurs, de stocker les marchandises qui se trouvent sur un carrefour à une hauteur plus basse ou de veiller à ce que les piétons aient leur propre passage, physiquement séparé des cyclistes et des véhicules à moteur. Au lieu de réaménager un entrepôt, il suffit parfois d’installer une signalisation et des marquages au sol, tandis que dans d’autres situations, il peut être opportun de se tourner vers des solutions technologiques. Pensez à l’installation de capteurs de mouvement qui activent des signaux lumineux et sonores ou à l’installation de wearables dans les vêtements de travail des piétons pour que les chariots élévateurs ralentissent automatiquement. »
  6. Sensibilisez –  L’objectif est de faire connaître le nouveau plan de circulation à toutes les personnes présentes sur le site à l’aide de séances d’information, de formations, d’affiches, etc.

En savoir plus sur l’importance de la sécurité routière au travail

Ne manquez aucune information, abonnez-vous au bulletin d’information d’IDEWE

 

Des explications par des experts autonomes, dans un langage clair

Les dernières évolutions dans le domaine de bien-être et de la prévention

Toutes les modifications de la législation