Mesures d’ergonomie : incontournables, au même titre qu’un ordinateur portable et qu’une connexion internet

- Ergonomie au bureau

Expert Veerle Hermans

Responsable de la discipline Ergonomie

Le 19 septembre, Journée du télétravail

Les personnes qui ont recours aux technologies de l’information hors des locaux de l’employeur sont qualifiées de télétravailleurs. Le travail à distance peut être effectué soit de manière occasionnelle, par exemple lorsque la météo ou une grève vous empêchent de vous rendre sur votre lieu de travail, soit sur une base régulière, pour autant que les grandes lignes à cet égard aient été fixées par écrit dans une convention. Dans ce cas, le poste de travail à domicile doit également satisfaire à certaines exigences ergonomiques minimales. Le travail à domicile constitue en effet la forme la plus courante de télétravail. Il existe toutefois d’autres possibilités, comme le travail en bureau satellite ou la location d’un espace de coworking.

À partir du moment où les travailleurs télétravaillent sur une base régulière, leur poste de travail relève du champ d’application du Code du bien-être au travail, VIII.2 Écrans de visualisation. Leur poste de travail doit dès lors satisfaire à une série de conditions en matière d’ergonomie pour leur permettre d’exercer leur fonction de manière saine et sécurisée et leur éviter tout problème d’ordre physique. L’aménagement du poste de travail est donc une responsabilité partagée entre l’employeur et le travailleur.

Quelles sont les recommandations en matière d’ergonomie ?

Veillez à la tranquillité de votre espace de travail pour accomplir vos tâches en restant concentré, sans être dérangé.

La responsabilité de l’employeur de mettre à disposition un ordinateur et un accès à internet aux télétravailleurs est considérée comme une évidence. D’un point de vue ergonomique, il est toutefois préférable de prévoir également le matériel suivant :

  • Un écran externe (>19’’) ou un support ajustable pour ordinateur portable
  • Un clavier séparé
  • Une souris séparée
  • Une chaise de bureau dont l’assise est dynamique et réglable en hauteur et en profondeur et dont le dossier assure un soutien lombaire

Si le travailleur est régulièrement en déplacement et qu’il a besoin de son ordinateur portable, nous lui recommandons également l’utilisation d’un sac à dos ou d’un sac à roulettes pour le transport.

Conseils pour le télétravailleur

Schéma de la posture correcte

En votre qualité d’employeur, vous êtes tenu d’informer les télétravailleurs des mesures prises en matière de santé et de sécurité. Sur le plan de l’ergonomie, vous pouvez d’ores et déjà formuler les conseils suivants :

Utilisez du matériel ergonomique

Un grand écran externe d’au moins 19 pouces est moins fatigant pour les yeux. Si vous ne télétravaillez que de manière ponctuelle, un support pour ordinateur portable peut faire l’affaire. Il vous permettra déjà de régler la hauteur et la distance de votre écran. Si vous avez les yeux sensibles ou si votre vue n’est pas optimale, préférez un grand écran. Naturellement, un clavier et une souris séparés sont un « must » pour pouvoir travailler confortablement.

Procurez-vous une chaise de bureau de bonne qualité

Au bureau comme à la maison, une bonne chaise de bureau s’avère très utile. Les personnes qui ne travaillent de chez eux qu’occasionnellement et qui ne possèdent pas de chaise de bureau peuvent se contenter de placer un coussin dans leur dos pour améliorer le soutien lombaire de leur siège. En revanche, les personnes qui pratiquent le télétravail de manière structurelle ont besoin d’une chaise de bureau facilement ajustable.

Vérifiez également si votre table est adaptée à votre corps et si elle vous offre suffisamment d’espace de travail.

Travaillez dans le calme

Veillez à la tranquillité de votre espace de travail pour accomplir vos tâches en restant concentré, sans être dérangé. Choisissez une pièce suffisamment lumineuse et profonde. En effet, vous vous fatiguerez moins les yeux si vous pouvez regarder à une distance d’au moins 2 mètres. Il est en outre préférable que la lumière du jour pénètre latéralement pour ne pas qu’elle gêne votre vue ou qu’elle se reflète sur votre écran.

Bougez et variez

Il n’est pas sain de rester assis trop longtemps. Dès lors, efforcez-vous de limiter le nombre d’heures que vous passez dans cette position. Au bureau comme à la maison, il est important d’alterner les postures. Travaillez un temps debout au plan de travail de votre cuisine par exemple, et profitez d’un coup de téléphone pour vous dégourdir les jambes.

Il importe également de varier les tâches pour rester productif. Commencez par planifier les tâches que vous avez l’intention d’accomplir pendant votre journée de travail à la maison.

La VERV (l’association flamande de l’ergonomie) publiera prochainement des directives pratiques destinées aux télétravailleurs. Ces directives correspondent aux directives mentionnées dans cet article.

Pour obtenir davantage de conseils au sujet de l’ergonomie du travail de bureau, notamment à domicile, nous vous invitons à suivre notre formation « S’asseoir efficacement ». 

Posez vos questions ou faites part des défis auxquels vous êtes confronté en matière de télétravail à nos experts.