Améliorer le bien-être des employés de bureau grâce à un éclairage adapté

- Énergie | Environnement | Infrastructure | Ergonomie au bureau

Expert Liesbeth Reekmans

Segment Manager Construction et Responsable de la discipline Construction et Bâtiments

La lumière ne permet pas seulement de bien voir

La lumière est un allié indispensable pour les employés de bureau. Selon le législateur, nous avons besoin d’au moins 500 lux pour effectuer notre travail de manière confortable. De plus en plus d’études démontrent cependant que cette norme minimale a aussi ses limites. Après tout, l’éclairage n’est pas seulement essentiel pour l’aspect visuel de notre travail ; un éclairage adéquat est également nécessaire à notre bien-être.

De tous les facteurs de stress dans l’environnement de travail, c’est un éclairage inadéquat qui nuit le plus aux performances cognitives.

Notre corps suit le rythme circadien du jour et de la nuit. Cela signifie que l’intensité et la température de la lumière régulent, entre autres, notre équilibre hormonal. « Malheureusement, l’apport en lumière naturelle dans un environnement de travail n’est pas toujours suffisant, voire inexistant dans certains cas », explique Bram Van de Velde, conseiller en prévention Ergonomie chez IDEWE. « Cela peut entraîner du stress et de l’inconfort, ce qui a un effet négatif sur le rendement au travail. De tous les facteurs de stress dans l’environnement de travail, c’est un éclairage inadéquat qui nuit le plus aux performances cognitives. »

Human Centric Lighting

« Le Human Centric Lighting (HCL) vise à améliorer le bien-être en optimisant l’éclairage et en tenant compte des paramètres variables tels que l’intensité de l’éclairage, la température de couleur et le spectre. Le HCL part du principe qu’une valeur de 1000 lux au niveau des yeux a un effet positif sur le bien-être de l’employé de bureau, alors que la norme minimale est actuellement de 500 lux. »

Préférences personnelles

Pour les employeurs, l’économie d’énergie peut être un élément décisif pour réévaluer l’éclairage dans les bureaux.

« La lumière peut toutefois être gênante. Par exemple, lorsque la lumière du soleil entre directement et provoque des reflets sur les écrans ou les fenêtres. L’objectif est d’utiliser des systèmes intelligents pour neutraliser ces effets de lumière gênants. Ce n’est pas une tâche aisée dans les bureaux paysagers et les bureaux partagés, car la luminosité et la température sont souvent subjectives. Une partie de l’optimisation devra donc s’appuyer sur la possibilité, en plus de l’intelligence artificielle du système, de régler individuellement l’éclairage du poste de travail, en fonction par exemple de la nature de la tâche. »

« Les études scientifiques ont démontré qu’un éclairage mieux adapté peut ajuster le confort subjectif de la température. Cela signifie qu’il sera possible de régler la température individuellement en fonction de la luminosité. C’est une plus-value importante, car il est impossible d’atteindre une température idéale et confortable pour tout le monde par le biais de l’installation HVAC dans un environnement de travail. »

Une facture énergétique moins élevée

« Pour les employeurs, l’économie d’énergie peut être un élément décisif pour réévaluer l’éclairage dans les bureaux. Les systèmes de gestion intelligents permettront non seulement d’améliorer le bien-être individuel des employés de bureau, mais ils seront également durables et tiendront compte des lieux de travail sans personnel où l’éclairage peut être tamisé ou éteint en conséquence. Cela se reflétera immédiatement sur la facture énergétique. »

Pour toute question, n’hésitez pas à prendre contact avec nos experts.