Retour Lorsque vous introduisez de la technologie, n’oubliez pas l’impact sur le bien-être

Lorsque vous introduisez de la technologie, n’oubliez pas l’impact sur le bien-être

- Bonne forme physique | Travail ergonomique | Bien mentalement

Expert Frank Weckx

Segmentmanager Logistique et Commerce de détail

Les feux sont-ils au vert ?

L’introduction de technologie moderne dans le processus de travail devrait garantir que les collaborateurs sont soutenus dans leurs tâches et que votre processus de travail devient plus efficace et allégé. Toutefois, cela ne doit pas compromettre le bien-être. Nous énumérons les risques et expliquons ce à quoi il faut faire attention avant de donner le feu vert.

Une gestion allégée (lean management) consiste à essayer d’éviter le gaspillage de ressources, de temps et d’énergie en gérant les efforts de manière plus efficace et plus précise. Cela peut se faire, par exemple, en utilisant une technologie qui garantit que les travailleurs de la production ou des entrepôts n’effectuent pas de mouvements ou d’actions inutiles. Les produits à collecter et les itinéraires vers l’endroit où ils se trouvent sont ensuite donnés par une commande orale ou une image après que l’ordinateur a déterminé l’itinéraire le plus optimal.

Impact sur le contenu du travail et les conditions de vie au travail

vr

Lors de l’introduction de ces systèmes, il est vraiment important de garder à l’esprit le bien-être de l’utilisateur. Ces procédures de travail ont en effet un impact sur le contenu et les conditions de vie au travail, c’est pourquoi certains points d’attention doivent être examinés à l’avance.

  • Temps de pause et de repos et dépendance à la technologie. La technologie peut accroître la charge physique et mentale parce que, par exemple, le système ne cesse de proposer des tâches. Il y a alors un risque que les pauses soient utilisées pour compenser les interruptions ou les problèmes du système. Pour éviter cela, prévoyez des pauses dans le planning.
  • Autonomie du travailleur. Si le système détermine le rythme de travail, il réduit l’autonomie du travailleur et risque de supprimer les moments de récupération (mentale et physique).
  • Big Brother is watching you. La numérisation offre la possibilité de collecter une énorme quantité de données. Cela peut conduire les travailleurs à se sentir surveillés en permanence. Une communication transparente sur ce qu’il advient précisément des données disponibles est donc très importante.
  • Fatigue auditive et overdose d’informations numériques. Le fait d’être guidé par des outils numériques jour après jour peut conduire à un sentiment de distanciation vis-à-vis de ses collègues.
  • Soutien du supérieur hiérarchique. Cette technologie risque de créer une plus grande distance avec les supérieurs hiérarchiques. Les travailleurs risquent ainsi de se sentir moins soutenus et d’avoir plus de mal à ouvrir le dialogue.
  • Aspects psychosociaux. L’accent mis sur la technologie peut entraîner une diminution des contacts sociaux. Cela peut avoir un impact négatif sur la dynamique de groupe, ce qui peut également provoquer une perte de soutien de la part des collègues.

Réflexions ergonomiques

Le positionnement des marchandises en fonction de leur taille, de leur poids et de la fréquence des manipulations, les appareils mobiles utilisés pendant la collecte et la forme du support numérique (voix/vidéo) doivent être soigneusement étudiés d’un point de vue ergonomique. Comme pour l’achat de tout autre nouvel équipement de travail, il est nécessaire d’appliquer le principe des trois feux verts :

  1. Demandez l’avis du conseiller en prévention avant l’achat et tenez compte de toute exigence complémentaire.
  2. Vérifiez si ce qui a été livré est conforme au bon de commande et fixez les exigences complémentaires éventuelles.
  3. Établissez un rapport de mise en service, des instructions claires et proposez une formation appropriée.

Révisez l’analyse de risques

bril

Les nouvelles circonstances entraînent de nouvelles conditions de vie au travail, avec de nouvelles opportunités et de nouveaux risques. Une révision de l’analyse de risques est donc nécessaire. Au moins les aspects suivants doivent être évalués pendant l’analyse de risques :

  • Charge musculosquelettique
  • Confort
  • Éléments psychosociaux tels que :
    • charge mentale
    • isolement
    • dépendance
    • satisfaction au travail
    • pression au travail
  • Bruit
    • charge
    • intelligibilité
    • (barrière de la) langue
  • Sécurité
  • Rayonnement électromagnétique

Pour en savoir plus :

Ne manquez aucune information, abonnez-vous au bulletin d’information d’IDEWE

 

Des explications par des experts autonomes, dans un langage clair

Les dernières évolutions dans le domaine de bien-être et de la prévention

Toutes les modifications de la législation