Les établissements scolaires méritent le WELL Building Standard

- Optimale Werkomgeving | Environnement de travail sain | Environnement de travail durable | Enseignement

Expert Liesbeth Reekmans

Segment Manager Construction et Responsable de la discipline Construction et Bâtiments

Le WELL Building Standard ouvre la voie à la création d’environnements d’apprentissage sains

Depuis de nombreuses années, les chercheurs appellent à mieux gérer les risques pour la santé présents dans le secteur de l’enseignement. Selon l’étude du Centre for Disease Control and Prevention (CDC), les performances en matière d’apprentissage et les facteurs liés à la santé des élèves et du personnel seraient en grande partie influencés par les bâtiments scolaires. Ce sont de ces éléments en particulier que le WELL Building Standard tient compte lors de la construction et de l’exploitation de votre bâtiment.

L’impact de l’environnement bâti sur la santé et le bien-être est particulièrement significatif, mais n’a pas reçu l’attention requise jusqu’à présent. Une étude a révélé que notre matériel génétique et les soins médicaux disponibles déterminaient seulement jusqu’à 25 % de notre santé, alors que notre mode de vie, notre comportement en matière de santé ainsi que les facteurs environnementaux physiques et sociaux ont le plus grand impact sur notre santé. Sachant que nous passons 90 % de notre temps à l’intérieur, il y a peu de raisons de ne pas adapter notre environnement bâti selon le principe WELL. 

Transformer et améliorer les bâtiments

L’application de ces critères améliore la santé mentale et la condition physique, réduit les nuisances sonores et de l’air, et soutient la cohésion sociale.

Le WELL Building Standard est la première certification mondialement reconnue qui met l’accent sur la santé et le bien-être général dans les bâtiments. Un bâtiment qui est amélioré ou adapté pour répondre à la norme ouvre la voie à la création d’environnements d’apprentissage sains dans lesquels leurs utilisateurs peuvent atteindre leur plein potentiel de croissance. La norme contient des critères étayés scientifiquement et visant à transformer un bâtiment dans le but d’augmenter le bien-être de toutes les personnes qui y sont actives. L’application de ces critères améliore la santé mentale et la condition physique, réduit les nuisances sonores et de l’air, et soutient la cohésion sociale.

Suivi à long terme

WELL est basé sur une vision holistique et une approche globale de 10 concepts : l’air, l’eau, l’alimentation, la lumière, l’activité physique, le confort thermique, le bruit, les matériaux, l’esprit et la communauté. Aujourd’hui, la norme contient plus de 700 critères. Chaque critère a été étudié en profondeur et a été mis en rapport avec le dysfonctionnement ou l’amélioration d’un des 11 systèmes du corps humain, dont les systèmes digestif, cardiovasculaire, nerveux, reproducteur, immunitaire, musculaire et urinaire.

Les critères comprennent les stratégies de conception, les critères de performance, les exigences d’entretien et les accords entre l’employeur et les travailleurs concernant l’environnement bâti. Il s’agit d’une norme axée sur la performance qui est intégrée à la conception et dont les critères de performance de l’environnement bâti font l’objet d’un suivi au fil du temps.

Des établissements scolaires avec vue sur la nature

Lorsqu’on l’applique aux établissements scolaires, le WELL Building Standard se concentre sur le bien-être cognitif et émotionnel.

Lorsqu’on l’applique aux établissements scolaires, le WELL Building Standard se concentre sur le bien-être cognitif et émotionnel. Concrètement, cela implique par exemple que les bâtiments ayant accès et vue sur un espace vert présentent d’importants avantages pour la santé, réduisent le stress et augmentent la concentration. Les écoles peuvent par ailleurs influencer la santé mentale et physique ainsi que les performances en matière d’apprentissage, en intégrant dans l’espace du matériel éducatif et un design biophilique contenant suffisamment d’éléments naturels. De plus, un environnement naturel apaisera aussi bien les élèves que les enseignants, ce qui peut influencer positivement leurs échanges.

Air intérieur

Il ressort d’une enquête de l’Agence américaine de protection de l’environnement (EPA) que près de la moitié des écoles présentent une mauvaise qualité de l’air intérieur. Une exposition chronique à la pollution de l’air intérieur, à des moisissures et à des pesticides constitue un facteur non négligeable pour la toux, l’asthme, l’irritation des yeux, les maux de tête et les réactions allergiques graves. Les établissements d’enseignement doivent de préférence respecter des seuils minimums pour les particules nocives ainsi que la pollution organique et non organique, qui sont souvent présentes en de trop fortes concentrations.

Acoustique

Une mauvaise acoustique et des nuisances sonores externes ont également un impact important sur la santé et les performances en matière d’apprentissage des élèves, des étudiants et du personnel enseignant. Elles peuvent entraîner une perte d’audition, de l’irritation, des troubles du sommeil, du stress, de l’hypertension et de plus faibles performances.

La répartition de l’environnement d’apprentissage en plusieurs zones de bruit en fonction des différentes activités sera aussi bénéfique. WELL a également développé des stratégies de conception et des critères de prestations à cette fin.

Lumière naturelle

Une lumière naturelle suffisante en journée améliore la qualité de vie des étudiants et des enseignants. Non seulement elle permet de rester éveillé, en forme et productif, mais elle favorise aussi un cycle du sommeil sain, une bonne qualité de sommeil ainsi qu’une acuité visuelle adéquate. Dans ce but, WELL permet d’assurer l’éclairage, l’éclairement, la température de couleur, les valeurs de réflexion de la lumière, la perméabilité à la lumière, l’EML (equivalent melanopic lux), le vitrage, l’autonomie en lumière de jour dans l’espace, l’exposition annuelle à la lumière du soleil et l’indice de rendu de couleur adéquats. Autre atout non négligeable : la lumière naturelle permet de réduire la consommation d’électricité.

Inscrivez-vous à notre webinaire

Le bien-être requiert une approche holistique et l’implication de toutes les parties de l’établissement d’enseignement concernées. Les environnements qui sont source de collaboration et d’innovation présentent un taux de rétention supérieur et attirent les talents. De plus, ils augmentent la valeur ajoutée dans l’organisation et ils encouragent à apporter une contribution productive à l’environnement professionnel.

Si vous souhaitez en savoir plus sur ce que le WELL Building Standard peut apporter à vos activités dans le secteur de l’enseignement, n’hésitez pas à contacter nos experts.

Inscrivez-vous à notre webinaire du 4 février.