Faites place nette dans un quotidien poussiéreux

- Environnement de travail sain | Travailleurs en bonne santé
Bella Bijnens

Expert Mia Van Laeken

Responsable de la discipline Promotion de la santé

Journée du nettoyage le 20 juin

La Journée du nettoyage est le meilleur moment pour mettre à l’honneur le personnel d’entretien qui veille à la propreté impeccable de notre quotidien, aussi bien au travail qu’à la maison. C’est également l’occasion idéale de songer à un nettoyage métaphorique. Comment pouvons-nous transformer l’espace dans lequel nous passons la majeure partie de notre vie en une « zone bleue », où les choix les plus sains deviennent également les plus évidents ?

Imaginez un peu que vos collaborateurs doivent travailler dans des ateliers et des bureaux sales, antihygiéniques. Il y a de fortes chances qu’ils se rendent sur leur lieu de travail sans grand enthousiasme. Votre manque de motivation aurait peut-être un effet néfaste sur leur productivité. Dès lors, n’oubliez pas de remercier votre personnel d’entretien pour leur contribution essentielle.

« C’est peut-être également le bon moment pour donner un grand coup de balai dans l’organisation du lieu de travail et tenter de le rendre plus sain » affirme Mia Van Laeken, responsable de la discipline Promotion de la santé au sein du Groupe IDEWE. « En nous inspirant de cinq « zones bleues », qui sont des régions du monde dont les habitants vivent très longtemps et restent en bonne santé, nous pouvons essayer de faire de notre propre environnement une zone bleue. »

Se débarrasser des habitudes peu saines

« Des zones bleues artificielles ont déjà pu être créées sur la base de résultats d’analyses scientifiques étudiant les facteurs permettant aux zones bleues naturelles d’être si saines. Avoir une longue vie en bonne santé n’est pas inscrit tel quel dans notre ADN, mais dépend plutôt de l’effet qu’a notre environnement sur nous et de la manière dont il nous invite à adopter un comportement sain. En d’autres termes, nous pouvons faire en sorte d’aménager notre environnement immédiat de manière à stimuler au maximum les choix sains et à se débarrasser des habitudes et des procédures nocives. Nous créons ainsi un environnement qui nous entraîne subtilement vers un mode de vie sain. »

Devenir l’architecte de sa propre zone bleue

Les employeurs peuvent choisir de collaborer avec leurs travailleurs pour concevoir leur propre « micro » zone bleue ; c’est-à-dire un lieu de travail où les choix les plus sains sont également les plus évidents. « Les scientifiques ont remarqué que les zones bleues naturelles présentent 9 similitudes. Il s’agit d’en donner notre propre interprétation. »

« Bien entendu, l’exercice d’une activité physique naturelle fait partie des principes de base à observer à cet égard. Nous pouvons réfléchir à la manière dont notre activité physique peut être renforcée pendant nos journées de travail, sans pour autant avoir à faire l’acquisition d’un abonnement de fitness. Par exemple, en déplaçant les appareils et objets usuels ou en les supprimant tout à fait s’il en existe une variante valable permettant aux travailleurs de bouger davantage. Il est en outre judicieux de chercher à évacuer le stress accumulé et à en inverser les effets. Dans ce cadre, la pratique au travail d’exercices de cohérence cardiaque et de techniques de relaxation peut constituer une possibilité intéressante, tout comme le fait d’envisager de faire des pauses dans un espace de silence lorsque le besoin s’en fait sentir.

Le restaurant de l’entreprise offre également un éventail de possibilités. Vous pouvez par exemple choisir d’y servir de plus petites portions et de proposer des produits sains, de bonne qualité. La mise à disposition de matériel culinaire constitue également une solution envisageable qui permet aux travailleurs de préparer ou de réchauffer rapidement et facilement leur repas.  Et que penseriez-vous de proposer un assortiment de crudités dans la cuisine de l’entreprise ?

Élargissement de la zone bleue

Étant donné que le fait de mener une vie saine présente des avantages sur le plan professionnel, le lieu de travail constitue l’environnement idéal pour apprendre à créer une zone bleue. Les travailleurs profitent en outre de ces compétences dans leur vie privée en entreprenant par exemple plusieurs opérations visant à faire place nette, comme le remplacement d’une série d’appareils électriques par du travail manuel : utiliser le sécateur pour couper la haie, la tondeuse manuelle pour tondre quelques mètres carrés de gazon, etc.

Les caractéristiques communes des zones bleues

Les chercheurs ont identifié plusieurs caractéristiques communes entre les zones bleues naturelles situées en  Icarie (île grecque), à Okinawa (Japon), dans la région de la Barbagia (Sardaigne), à Loma Linda (Californie et à Nicoya (Costa Rica).

  1. Pratiquer une activité physique régulière de manière naturelle
  2. Poursuivre un objectif
  3. Trouver des moyens de contrer le stress et de se calmer
  4. S’arrêter de manger à 80 % de satiété
  5. Rééquilibrer ses habitudes alimentaires à l’aide d’ingrédients de qualité
  6. Faire preuve de modération dans sa consommation d’alcool et préférer le vin
  7. Accorder une place à la religion et à la spiritualité
  8. Entretenir des liens étroits avec sa famille et ses amis
  9. Développer ses réseaux sociaux

Posez vos questions ou faites part des défis auxquels vous êtes confrontés à nos experts.