Votre voix compte !

- Enseignement | Ergonomie

Expert Veerle Hermans

Responsable de la discipline Ergonomie

Journée mondiale des enseignants le 5 octobre

Près de la moitié des enseignants ont tôt ou tard des troubles de la voix. Un enrouement, des maux de gorge ou une perte de voix constituent un énorme problème pour les personnes dont la voix est le principal instrument de travail. À l’occasion de la Journée mondiale des enseignants, montrez à vos collaborateurs que vous vous souciez de leur santé en leur donnant des conseils pour qu’ils utilisent mieux leur voix.

Connaissez votre corps

Leerkracht in klas lagere school

Tout comme les autres muscles de notre corps, les cordes vocales d’une personne fonctionnent différemment de celles d’une autre personne. Il est donc essentiel de connaître les limites de votre voix. Pour pouvoir l’utiliser de manière optimale, vous devez tenir compte de ces limites et prendre les mesures préventives adéquates.

Échauffez votre voix

Les athlètes qui utilisent leurs muscles de manière intensive doivent au préalable s’échauffer et s’étirer. Les cordes vocales sont des muscles et vous êtes un athlète de la voix. Pourquoi donc ne devriez-vous pas échauffer vos cordes vocales ?

  • Expirez par exemple dans une paille ; d’abord sans faire de son, puis ensuite « poussez » tout en faisant le son « ou ».
  • Fredonnez un petit air à voix basse.
  • Tenez-vous en position debout détendue, ouvrez grand la bouche et prononcez un long « aaaaah » ; tout d’abord avec la langue dans la bouche, puis en tirant bien la langue.

Relâchez votre corps

Ne restez pas tout le temps assis(e) lorsque vous donnez cours. En étant debout, vous vous faites mieux comprendre et entendre tout en faisant moins d’efforts.

Adoptez une posture corporelle équilibrée et détendue, en vous appuyant sur vos deux jambes sans pour autant vous raidir. Étirez de temps à autre vos épaules. Ne levez pas trop le menton afin d’éviter trop de tension dans votre cou et votre gorge.

Respirez avec le ventre

Afin d’enlever la tension au niveau de votre larynx, nous vous conseillons d’apprendre à respirer avec le ventre et de déplacer votre voix vers l’avant.

Parlez d’une voix basse

Kleuterleidster

Une voix basse et résonante porte plus loin et vous donne un ton plus autoritaire qu’une voix haute et aiguë. Une bonne résonance implique que vous fassiez vibrer l’air dans votre larynx ainsi que dans les cavités de la gorge, de la bouche, du nez et du front. Votre voix gagne ainsi 10 décibels sans que vous ne fournissiez d’effort supplémentaire.

Ne parlez pas fort

Lorsqu’un homme parle, ses cordes vocales vibrent en moyenne 110 fois par secondes. Chez une femme, c’est le double. Lorsque vous parlez fort ou lorsque vous êtes stressé(e), cette fréquence de vibration augmente fortement. Le fait de parler plus fort, et donc plus haut, que votre timbre normal pendant plusieurs heures par jour occasionne des lésions.

Ne cherchez donc pas à couvrir avec votre voix le brouhaha de la salle de classe. Regardez vos élèves. De la sorte, vous dirigez votre voix à travers le groupe plutôt qu’au-dessus de celui-ci. Continuez à parler normalement tout en ayant une voix basse et en faisant attention aux voyelles. Votre voix résonnera mieux ainsi.

Les professeurs de sport peuvent utiliser un sifflet pour donner des indications pendant le cours. Afin d’éviter des lésions auditives au professeur et à ses élèves, il lui est conseillé d’utiliser un sifflet poire.

Articulez

Le fait de parler entre ses dents est souvent dû à une timidité relative au fait de faire davantage de mouvements avec la bouche, la langue et les lèvres. Vous parlez alors automatiquement plus fort pour vous faire comprendre. Si vous devez vous adonner à cet exercice pendant plusieurs heures, votre voix en subira les conséquences négatives. En articulant bien, vous n’aurez pas besoin de fournir ce volume supplémentaire.

Buvez de l'eau

Mannelijke leerkracht

Lorsque vous parlez, la respiration passe par la bouche. Les muqueuses s’assèchent alors plus vite que d’habitude, en particulier dans les locaux où l’air est sec. Par conséquent, vous toussoterez davantage, ce qui est mauvais pour la voix. Nous vous conseillons de boire une tisane ou de l’eau pendant et après le cours, ainsi que de mettre de petits bacs d’eau sur le chauffage afin d’augmenter l’humidité de l’air.

Enregistrez-vous

Travaillez votre élocution. Insistez sur certains mots ou sur certaines syllabes. Tout comme votre débit de parole ainsi que la mélodie dans votre voix, c’est une manière de rendre votre récit passionnant et de retenir l’attention de votre public.

Si vous n’avez aucune idée de ce à quoi ressemble votre style oral, enregistrez votre cours et analysez la manière dont vous utilisez votre voix.

Veerle Hermans, responsable de la discipline Ergonomie chez IDEWE : « Des séances d’exercice visant à acquérir des aptitudes sur le plan des techniques et de l’ergonomie de la voix peuvent contribuer à diminuer les troubles de la voix. Ces exercices ne porteront toutefois leurs fruits que si l’on investit dans une bonne conception des salles de classe et si des mesures sont prises sur le plan acoustique. » Pour toute information complémentaire, n’hésitez pas à prendre contact avec votre bureau régional du Groupe IDEWE.