Passage de l’heure d’été à l’heure d’hiver

- Bien mentalement

Expert Hilde De Man

Responsable de la discipline Aspects Psychosociaux

Comment régler correctement votre horloge interne ?

Dans la nuit du samedi 27 au dimanche 28 octobre, nous reculerons d’une heure. C’est sans doute la dernière fois, car la Commission européenne a annoncé que le dernier changement obligatoire vers l’heure d’été aura lieu au printemps prochain, le dimanche 31 mars 2019. Les états membres pourront ensuite décider eux-mêmes s’ils souhaitent rester à l’heure d’été ou à l’heure d’hiver de manière permanente. Cela peut être bénéfique pour notre horloge biologique.

Vrouw op de weg in het donker

Lorsqu’il est apparu que le double changement, introduit en 1977, n’a pas permis de réaliser d’économies d’énergie significatives, des appels ont rapidement été lancés pour revenir en arrière avant l’introduction de l’heure d’été. En effet, le changement d’heure perturbe notre horloge interne et fait en sorte que notre corps se façonne une sorte d’horaire quotidien, où les tâches sont exécutées au moment le plus approprié.

Nos différentes fonctions physiologiques telles que la température corporelle, la fréquence cardiaque, la tension artérielle, la production d’hormones, etc. varient sur une période de 24 heures. Ces fluctuations stimulent le corps à être actif pendant la journée et à se mettre au repos pendant la nuit. Le système s’ajuste deux fois par an, ce qui cause des problèmes de sommeil pour certaines personnes, et pour les jeunes enfants en particulier.

Changement ou non : il fait de plus en plus sombre

Vrouw met paraplu in het donker

La décision fondamentale pour permettre à chaque État membre de l’UE de choisir entre l’heure d’été et l’heure d’hiver a conduit notre pays, ainsi que les Pays-Bas, à vouloir organiser une consultation publique à ce sujet.

Indépendamment du changement d’heure, les jours raccourcissent de toute façon davantage en automne et en hiver, ce qui n’est pas non plus une bonne chose pour notre santé mentale. Étant donné que nous bénéficions de moins de lumière du jour et que nous devons souvent avoir recours à la lumière artificielle, l’hormone de sommeil est, entre autres, étouffée. Par conséquent, de nombreuses personnes ont des troubles du sommeil. En outre, le niveau de stress augmente plus facilement.

Que pouvons-nous faire à ce sujet ?

Man aan pc in het donker

Il est toujours de bon conseil d’aller se coucher à heure fixe. Cependant, afin de prévenir une attaque contre votre biorythme, il peut être recommandé d’ajuster lentement vos habitudes alimentaires et de sommeil les jours qui précèdent le changement d’heure. Changez votre routine de dix minutes par jour pour atténuer le choc final.

La veille du passage à l’heure d’hiver, il est également conseillé de rester debout une heure de plus. De cette façon, vous compensez l’heure pendant laquelle vous pouvez rester au lit plus longtemps le matin.

Si vous partez travailler lorsqu’il fait sombre le matin et ne rentrez chez vous que le soir alors qu’il fait déjà nuit, il y a de fortes chances que votre corps n’ait pas été exposé à la lumière naturelle pendant une journée entière. Cela peut mener à une baisse d’énergie, à une somnolence, à une déprime hivernale, voire à une dépression hivernale. Saisissez dès lors toutes les occasions pour sortir pendant la journée.