Retour Avez-vous déjà fait l’objet d’un test ?

Avez-vous déjà fait l’objet d’un test ?

- Travailleurs en bonne santé | Agents biologiques

Expert Hilde Vanacker

Directeur prévention médicale

Journée mondiale contre l’hépatite le 28 juillet

À l’occasion de la Journée mondiale contre l’hépatite, le 28 juillet, l’Organisation mondiale de la santé souhaite sensibiliser la population à la menace que représente l’hépatite pour la santé publique. À l’échelle mondiale, 290 millions de personnes sont infectées par une hépatite virale, sans le savoir.

En 2016, 194 pays, dont la Belgique, se sont engagés à éliminer les hépatites virales d’ici 2030. 90 % des personnes devraient être diagnostiquées d’ici là. 30 % d’entre elles devraient déjà connaître le diagnostic à la fin de cette année. Malheureusement, seuls 11 % des porteurs dans le monde savent aujourd’hui qu’ils ont contracté le virus de l’hépatite.

ABC

geelzucht

« Nous sommes particulièrement sujets aux hépatites A, B et C », déclare Hilde Vanacker, responsable de la discipline Médecine du travail chez IDEWE. « La plupart des inflammations du foie ou des hépatites sont causées par une infection virale, mais une consommation excessive d’alcool et de médicaments peut également en être la cause. Les hépatites A et E sont principalement le résultat d’un contact avec des aliments et de l’eau contaminés, tandis que les hépatites B et C sont transmises par du sang contaminé ou par contact sexuel. Un bébé peut avoir contracté le virus par le biais du placenta. »

« L’infection peut être présente dans l’organisme sans être détectée pendant des années, sans que le porteur ne développe de symptômes ou de plaintes. Toutefois, cela signifie qu’il ou elle a pu tout de même infecter d’autres personnes entre-temps. L’évolution de la maladie peut varier considérablement d’une situation à l’autre. Vous pouvez même parfois contracter la maladie sans même vous en rendre compte. Dans ce cas, elle disparaît également sans laisser de traces. »

L’importance d’un dépistage précoce

vaccin hepatitis A

« L’hépatite aiguë se manifeste généralement par de la fièvre, de la fatigue, des douleurs dans la région supérieure de l’abdomen, des nausées et parfois de la diarrhée. Le signe le plus révélateur d’une hépatite est la jaunisse. L’hépatite chronique, en revanche, est une inflammation du foie qui peut durer au moins six mois mais aussi plusieurs années. Grâce à un traitement approprié, seule une minorité des patients belges restent atteints d’une infection chronique. Les patients doivent cependant être suivis à vie pour empêcher le développement d’une cirrhose du foie. »

« Il est néanmoins important de diagnostiquer l’infection rapidement afin d’entamer un traitement dans les meilleurs délais. La thérapie disponible peut traiter les patients qui ont une très grande chance de guérison, sans pour autant provoquer trop d’effets secondaires. »

Vaccination

« Vous pouvez vous faire vacciner contre les hépatites A et B. Depuis 1999 en Flandre, le vaccin contre l’hépatite B fait partie du schéma de vaccination de base pour les bébés et les adolescents. Le vaccin contre l’hépatite A consiste en deux injections, qui doivent être administrées à six mois d’intervalle. La vaccination est recommandée aux travailleurs susceptibles d’entrer en contact avec des eaux usées polluées (ex. : les éboueurs, les plombiers, etc.) et à toute personne qui se rend dans un pays où l’hépatite A est très répandue ».

N'hésitez pas à contacter nos experts pour de plus amples informations.

Ne manquez aucune information, abonnez-vous au bulletin d’information d’IDEWE

 

Des explications par des experts autonomes, dans un langage clair

Les dernières évolutions dans le domaine de bien-être et de la prévention

Toutes les modifications de la législation