null À quel point vos chantiers sont-ils bruyants ?

À quel point vos chantiers sont-ils bruyants ?

- Environnement de travail sain | Agents physiques | Équipements de protection individuelle

Expert Liesbeth Reekmans

Segment Manager Construction et Responsable de la discipline Construction et Bâtiments

Le bruit : l’un des principaux risques sur les chantiers, mais souvent sous-estimé

Contrairement aux autres risques auxquels les travailleurs sont exposés sur un chantier, il n’est pas possible de mesurer les conséquences du bruit. Les travailleurs régulièrement exposés à des niveaux de bruit excessifs subissent des dommages auditifs permanents. Les conséquences à long terme ne doivent dès lors pas être sous-estimées et entraînent un grand nombre de maladies professionnelles. Agissez donc à temps, avant qu’il ne soit trop tard.

L’utilisation de véhicules, de machines, d’outils et de matériaux sur les chantiers cause un son ambiant en permanence. Si celui-ci est dérangeant ou constitue une nuisance, on l’appelle « bruit ». Toutes les prescriptions et réglementations relatives à l’environnement sonore des travailleurs se trouvent dans le titre 2 du livre V du code du bien-être au travail. 

Législation

oorbescherming

La législation dispose que tout employeur doit vérifier si ses travailleurs peuvent être exposés au bruit et le risque doit être évalué au moyen de mesures. Sur la base de constatations, il appartient à l’employeur de prendre les mesures de prévention requises. La législation énumère les mesures possibles et détermine des valeurs d’action et des valeurs limites. 

  • En cas de dépassement de la valeur d’action inférieure (LEX,8h = 80 dB(A) et Ppeak=112Pa), l’employeur devra fournir des protections auditives individuelles et assurer une formation sur les risques de l’exposition au bruit. 
  • En cas de dépassement de la valeur d’action supérieure (LEX,8h = 85 dB(A) en Ppiek=140Pa), l’employeur doit en premier lieu prendre des mesures pour éliminer ou réduire le risque d’exposition au bruit à la source. En outre, il devra s’assurer que les travailleurs portent effectivement les protections auditives prescrites.  
  • La valeur limite LEX,8h = 87 dB(A) et Ppeak=200Pa ne doit pas être dépassée. Cette valeur tient déjà compte de la réduction du bruit assurée par la protection auditive portée.

Sur les chantiers de construction, plusieurs parties travaillent généralement en même temps. Par conséquent, le niveau de bruit peut être plusieurs fois plus élevé que si l’on ne tient compte que de ses propres activités. Lorsque vous évaluez le risque, tenez dès lors toujours compte des activités environnantes.

Mesures

ssst

Lors de l’adoption de mesures de prévention, la hiérarchie en matière de prévention doit être appliquée.  Cela signifie que, dès la phase de conception, il faut tenir compte des applications utilisées et des techniques associées. 

L’entrepreneur doit, pour sa part, toujours s’efforcer d’utiliser des techniques qui réduisent l’exposition au bruit. Il s’agit notamment d'utiliser des machines à faible niveau sonore, de limiter le nombre de personnes présentes à proximité immédiate de la source de bruit et d’éviter les matériaux qui transmettent ou amplifient les vibrations (sonores).

L’utilisation d’équipements de protection individuelle constitue une autre mesure de prévention. Les bouchons d’oreilles sont petits et légers et sont généralement plus pratiques. Ils sont souvent utilisés par ceux qui doivent porter une protection auditive tout au long de la journée. Il est toutefois important de noter que la protection dépend beaucoup d’une insertion correcte. Les bouchons d’oreille offrent également une réduction maximale de +/- 10 dB(A).  

Les otoplastiques sont des bouchons d’oreilles qui sont fabriqués sur mesure pour l’utilisateur. Ils offrent une réduction de +/- 25dB(A).

Les casques antibruit offrent une réduction de +/- 25dB(A). Ils présentent l’inconvénient d'être généralement plus lourds et plus contraignants à porter. Par conséquent, ils sont généralement utilisés pour des tâches plus courtes et temporaires.  

Il est important de prendre en compte l’objectif et les conditions d’utilisation avant d’acheter une protection auditive. Le degré de réduction du bruit et les fréquences qui peuvent être filtrées seront notamment déterminants. En fonction de l’utilisation, il peut également être utile d’autoriser certaines tonalités.

Prenez également en compte les autres équipements de protection individuelle qui peuvent être nécessaires. Par exemple, si les travailleurs doivent également porter un casque de sécurité, les deux outils devront être compatibles.

Évaluation de santé

Un travailleur exposé au risque « bruit » devra toujours faire l’objet d’une évaluation de santé préalable. La périodicité de l’évaluation de santé périodique dépendra ensuite des valeurs d’exposition.

IDEWE peut vous aider à mesurer correctement l’exposition au bruit sur vos chantiers et à mettre en œuvre des mesures de prévention. Veuillez prendre contact avec votre bureau régional du Groupe IDEWE.

 

Ne manquez aucune information, abonnez-vous au bulletin d’information d’IDEWE

 

Des explications par des experts autonomes, dans un langage clair

Les dernières évolutions dans le domaine de bien-être et de la prévention

Toutes les modifications de la législation