Retour 7 conseils pour une réintégration optimale

7 conseils pour une réintégration optimale

- Bonne forme physique | Agents biologiques | Bien mentalement | Réintégration

Expert Godewina Mylle

Conseillère en prévention médecin du travail

Réintégration au travail en cas de COVID de longue durée

Le COVID-19 peut persister des semaines voire des mois après avoir fait la maladie. De nombreux travailleurs voient leur employabilité, leurs performances et leur bien-être psychosocial fortement entravés par ce COVID de longue durée ou COVID long. Dans un récent communiqué de presse, IDEWE a appelé les employeurs et les travailleurs à reconnaître le COVID de longue durée comme un nouveau syndrome et à accorder une attention plus particulière à la réintégration des personnes qui en souffrent ou en souffraient. Dans ce blog, Godewina Mylle, conseillère en prévention et médecin du travail chez IDEWE ainsi que spécialiste de la réintégration, apporte d’autres conseils concrets : quels sont les meilleurs éléments à prendre en compte en tant qu’employeur pour gérer correctement de tels trajets ?

Cela vous concerne également

Plus d’un million de Belges ont contracté le coronavirus, et selon les estimations, jusqu’à 15 % d’entre eux avaient encore des symptômes 6 mois après la maladie. Ce pourcentage passe même à 60 % parmi les personnes hospitalisées. Cela signifie que le besoin en réintégration est bien réel dans toutes les organisations. Vous devez donc vous y préparer en tant qu’employeur.

Sachez à quoi vous avez affaire

Cette préparation commence par connaître un maximum ce nouveau phénomène, même si vous n’avez pas encore connaissance de cas. En effet, les syndromes inconnus suscitent souvent un manque de compréhension quant à leur impact (pourtant considérable) sur le fonctionnement et le bien-être des personnes concernées. Si vous voulez les rendre à nouveau pleinement employables à long terme, il est important que vous (re)connaissiez leur situation. Pour de plus amples informations sur le syndrome du COVID de longue durée, cliquez ici, ou renseignez-vous auprès de votre médecin du travail ou de votre service de prévention.

Montrez votre empathie

vermoeid scherm

Les personnes qui souffrent de COVID de longue durée ne peuvent en aucun cas prédire la durée des symptômes. Outre cette incertitude, le manque de compréhension de la part des employeurs et des collègues peut les amener à s’isoler. De surcroît, l’incapacité de travail qui en découle peut s’accompagner de problèmes financiers. Tous ces facteurs réunis pèsent sur le mental. Dès lors, il convient non seulement de prêter attention à la partie professionnelle pendant l’absence et lors du retour au travail, mais aussi de faire preuve de compréhension quant aux conséquences sociales et psychologiques.

Chaque situation est différente

Comprendre, c’est aussi se rendre compte que la nature et l’impact du COVID long varient d’une personne à l’autre. Les symptômes peuvent également réapparaître de manière inattendue après un rétablissement apparent du travailleur. Il arrive même que des personnes développent des symptômes graves de COVID de longue durée après une infection quasi asymptomatique. Chaque trajet de réintégration nécessite donc une approche individuelle et un éventuel ajustement. 

L’aide médicale est prioritaire

Dans le cas des travailleurs souffrant de COVID de longue durée, les problèmes médicaux aigus doivent être traités en premier lieu. Alors seulement s’ensuit un rétablissement biopsychosocial multidisciplinaire avec une attention particulière pour la revalidation professionnelle. Cela inclut les aspects physiques, psychologiques et sociaux, car ils influencent tous la capacité de travail.

Communiquez ouvertement et rapidement

Il est préférable de commencer le plus tôt possible à parler au travailleur son retour au travail et de ce que l’on attend de lui. Veillez également à ce que le travailleur garde un lien avec l’entreprise pendant son absence. Plus cette connexion est forte, plus un retour au travail rapide est envisageable.

Le travail, c’est la santé

Le choix ne se limite pas à « travailler » ou « ne pas travailler ». Votre collaborateur ne doit pas nécessairement être totalement apte pour reprendre le travail. Au contraire, le travail affine les capacités cognitives et donne au travailleur un sentiment d’utilité et d’appartenance, et a également un impact financier positif. Un programme de travail de soutien durant le processus de rétablissement peut donc accélérer considérablement la revalidation. Il est essentiel que vous adaptiez l’horaire de travail et/ou le contenu du poste en fonction de la nature et de la gravité des symptômes. 

Pour de plus amples informations sur les trajets de réintégration liés au COVID de longue durée ou d’autres trajets, n’hésitez pas à nous contacter. Des spécialistes tels que Godewina vous conseilleront sur la meilleure approche, tant au niveau de l’organisation que pour des cas individuels. 

Ne manquez aucune information, abonnez-vous au bulletin d’information d’IDEWE

 

Des explications par des experts autonomes, dans un langage clair

Les dernières évolutions dans le domaine de bien-être et de la prévention

Toutes les modifications de la législation