null Le couloir de secours devrait rendre les interventions moins stressantes

Le couloir de secours devrait rendre les interventions moins stressantes

- Sécurité routière

Expert Paul Van Moll

Segment Manager Services

En toute sécurité entre la file gauche et celle de droite

En vertu de la nouvelle législation, les véhicules se trouvant dans des embouteillages sur toutes les routes à deux bandes ou plus dans chaque sens doivent spontanément dégager un couloir pour les services d’urgence. Cette méthode permet aux secouristes de gagner du temps lorsqu’ils se précipitent sur les lieux de l’accident avec leur véhicule. Elle permet également de clarifier les choses pour les autres usagers de la route et d’éviter les réactions inattendues ou contradictoires.

reddingsstrook 2 rijvakken

Avant le 1er octobre 2020, la loi obligeait les usagers de la route à donner la priorité aux véhicules de secours approchant avec un gyrophare bleu et une sirène. Cette manœuvre n’était pas toujours bien claire, même sur les autoroutes où une bande d’arrêt d’urgence est souvent présente. La réalité a montré que l’approche d’un véhicule à sirène causait un stress à de nombreux usagers de la route, car ils ne savaient généralement pas où le véhicule allait les dépasser. Cette situation entraînait donc un comportement dangereux qui ne favorisait pas la vitesse du véhicule de secours. 

Anticiper

reddinsstrook 3 rijvakken

Depuis le 1er octobre, l’entrée en vigueur du « couloir de secours » sur toutes les routes à deux bandes ou plus dans chaque sens a permis de clarifier ce principe. Tout conducteur d’un véhicule motorisé doit immédiatement se tenir autant que possible à gauche dès qu’il atterrit sur la ou les voies de gauche au pas ou à l’arrêt, tandis que les véhicules sur la ou les voies de droite doivent s’écarter autant que possible vers la droite. Cette procédure permet aux véhicules de secours d’avoir assez d’espace pour passer rapidement, qu’il y ait deux bandes ou plus dans la même direction. Comme les conducteurs doivent s’écarter dès qu’ils se trouvent dans un embouteillage, même si un véhicule de secours n’est pas encore présent, ils n’ont plus à improviser dès l’arrivée de ce véhicule. 

La bande d’arrêt d’urgence est de moins en moins une bonne solution aux problèmes de circulation des services d’urgence sur l’autoroute. D’abord, parce qu’il n’y a plus de bande d’arrêt d’urgence partout, mais surtout parce qu’elles sont souvent interrompues par des piliers de pont, des entrées et sorties d’autoroute ou sont utilisées par d’autres usagers de la route.

Visionnez ici l’épisode de Kijk Uit sur les couloirs de secours (en néerlandais uniquement)

Ne manquez aucune information, abonnez-vous au bulletin d’information d’IDEWE

 

Des explications par des experts autonomes, dans un langage clair

Les dernières évolutions dans le domaine de bien-être et de la prévention

Toutes les modifications de la législation