null IBEVE ouvre un troisième laboratoire d’amiante

IBEVE ouvre un troisième laboratoire d’amiante

- Agents chimiques | Amiante | Recherche scientifique

Expert Jan Van Bouwel

Responsable de la discipline Hygiène du travail

Un microscope électronique capable de détecter des concentrations plus basses

IBEVE vient d’investir dans un microscope électronique capable de détecter des concentrations d’amiante plus basses. L’objectif est de se préparer à effectuer des analyses basées sur des valeurs limites plus strictes. Le nouveau dispositif sera mis en service après l’été dans le nouveau laboratoire d’amiante situé dans le giron de BlueChem, un incubateur spécialisé dans la chimie durable à Anvers.

BlueChem, issu d’un partenariat unique entre l’industrie, les autorités et les centres de connaissances, est destiné à soutenir les entreprises en croissance et les start-up qui investissent dans l’innovation durable pour la chimie de l’avenir.

BlueChem, issu d’un partenariat unique entre l’industrie, les autorités et les centres de connaissances, est destiné à soutenir les entreprises en croissance et les start-up qui investissent dans l’innovation durable pour la chimie de l’avenir. De toute évidence, l’amiante n’en fait plus partie. La détection et l’élimination de l’amiante, une matière toxique largement utilisée jusque dans les années 70, font donc partie des priorités. Ces dernières années, les deux laboratoires d’amiante d’IBEVE n’ont cessé d’effectuer des analyses pour contribuer à l’assainissement des sites contaminés.

« En plus d’appliquer les techniques d’analyse existantes, IBEVE mise aussi sur le perfectionnement de nouvelles techniques efficaces et pratiques qui pourront être utilisées dans les études scientifiques et les enquêtes menées dans le cadre de l’élimination de l’amiante », a expliqué Kathleen De Maeyer, experte en prévention hygiène industrielle chez IBEVE. « En particulier, nous voulons innover dans le domaine des nouvelles technologies de mesure de l’air. Nous prévoyons aussi de poursuivre le développement de méthodes fiables pour la détection et l’évaluation de l’amiante dans les poussières au sol. Ces techniques nous permettront de mieux protéger la santé humaine et l’environnement. »

Microscope électronique à balayage (MEB)

IBEVE vient d’investir dans un microscope électronique capable de détecter des concentrations d’amiante plus basses. L’objectif est de se préparer à effectuer des analyses basées sur des valeurs limites plus strictes.

« C’est dans ce but que nous avons décidé d’installer cet été un microscope électronique à balayage (MEB) dans notre nouveau laboratoire. Nous serons alors en mesure d’évaluer la concentration en fibres d’amiante dans l’air. Le MEB nous permettra aussi de détecter de très faibles concentrations d’amiante dans des matériaux en vrac, ce qui n’est pas possible avec un stéréomicroscope ou un microscope polarisant. Nous nous préparons ainsi à faire face à la réduction des valeurs limites d’exposition professionnelle à l’amiante dans l’air. Il faut aussi savoir qu’un nouvel arrêté sur le milieu intérieur impose des valeurs limites plus basses dans les bâtiments publics. »

Analyse d'amiante

« Nos deux laboratoires existants analysent déjà la présence d’amiante dans les matériaux. Les échantillons sur lesquels nous travaillons proviennent essentiellement de prélèvements effectués par nos experts chargés des inventaires d’amiante, mais les particuliers et les entreprises peuvent aussi faire appel à nos services. Au laboratoire, les matériaux sont analysés dans des conditions strictement contrôlées afin de détecter la présence éventuelle de fibres d’amiante. IBEVE effectue aussi des mesures de l’air sur les chantiers et dans les environnements susceptibles d’être contaminés. »

N’hésitez pas à contacter nos experts pour obtenir de plus amples informations.