Le café peut être intégré dans une alimentation saine

- Mode de vie sain | Alimentation
Bella Bijnens

Expert Mia Van Laeken

Responsable de la discipline Promotion de la santé

Journée internationale du café le 1er octobre

L’Organisation internationale du café a choisi comme date le 1er octobre pour célébrer la Journée internationale du café. La petite fête organisée devant la machine à café peut être l’occasion de réfléchir à une consommation de café « saine ». En effet, même si l’eau est la boisson désaltérante par excellence, une petite tasse de café de temps à autre ne fait pas de mal.

Werkmannen in schrijnwerkerij drinken koffie

Le café est une valeur sûre sur le lieu de travail, et il n’y a pas de mal à ça. À condition qu’on n’y ajoute pas de sucre ou de crème, le café entre dans la catégorie de la pyramide alimentaire qu’il faut privilégier.

Hilde Vandenkieboom, experte en prévention chez IDEWE nous en dit plus à ce sujet : « Prendre un petit café pendant la journée de travail est autorisé, mais il ne faut pas non plus en boire à longueur de journée. Il vaut mieux s’en tenir à maximum quatre tasses par jour. Cette norme a été définie sur la base de la limite supérieure maximale d’exposition à la caféine pour les adultes en bonne santé. Une consommation trop élevée de caféine peut notamment entraver l’assimilation de nutriments tels que le fer et le calcium ou en augmenter l’excrétion. Le café contient par ailleurs des substances qui augmentent le taux de cholestérol. En ce qui concerne ce point, le café filtré constitue le choix le plus sain. »

La machine à café et ses nombreuses tentations

Vrouw aan koffiemachine

« On trouve souvent une machine à café sur le lieu de travail. Cela n’est pas négatif en soi, mais il est vrai qu’il suffit d’appuyer sur un bouton pour sélectionner des options beaucoup moins saines. L’ajout de sucre ou de toute sortes de goûts fait rapidement de votre tasse de café un produit à classer dans la boule rouge de la nouvelle pyramide alimentaire. En effet, la tasse de café n’est alors plus une alternative acceptable à l’eau. Souvent, les gens ne se rendent pas compte qu’ils consomment ainsi une quantité élevée de sucre. »

Une offre saine

Twee collega's drinken koffie

« Les employeurs ont la responsabilité de créer une environnement de travail sain dans lequel les collaborateurs peuvent faire des choix sains. Outre l’eau, le café peut très certainement faire partie de ces choix. Le décaféiné ou une alternative sans caféine à base, par exemple, de chicorée ou de noix peuvent également être intégrés dans l’offre de nourriture et de boissons saines. »

IDEWE coache les organisations afin qu’elles puissent proposer de la nourriture et des boissons saines, et ce par tous les canaux (cantine, réunions, distributeurs automatiques). Le principe de base consiste à rendre possibles les choix sains et à ce que ceux-ci deviennent une évidence.

Pour tout complément d’information au sujet de l’accompagnement que nous proposons aux organisations afin qu’elles créent une offre de nourriture et de boissons saines sur le lieu de travail, n’hésitez pas à prendre contact avec votre bureau régional du Groupe IDEWE.