Retour Les producteurs de fruits et légumes apprennent à faire leur analyse de risques

Les producteurs de fruits et légumes apprennent à faire leur analyse de risques

- Travail ergonomique | Sécurité au travail | Analyse de risques | Hygiène du travail

Expert Stefan Van Rooy

Conseiller en prévention sécurité au travail

Séance de printemps Coöperatie Hoogstraten

Cinquante producteurs ont assisté à la séance d’information de printemps d’IDEWE à la Coöperatie Hoogstraten, où Jolien Rombouts et Stefan Van Rooy d’IDEWE ont expliqué la méthodologie de l’analyse de risques. « Le succès exponentiel de ces séances d’information montre que nous comblons une lacune qui profitera à la sécurité des entreprises agricoles et horticoles. »

sessie

L’idée de ces séances de groupe est née après que plusieurs petits producteurs ont reçu en 2020 un avertissement de la part des inspecteurs du SPF Économie et du SPF ETCS. Ceux-ci avaient constaté des atteintes au bien-être des travailleurs lors de l’exécution de leur travail.

« Dans une première phase, nous avons aidé des entreprises à éliminer les infractions », explique Stefan Van Rooy, conseiller en prévention.  « À la base, il y avait un manque de connaissances qui ne pouvait pas être attribué à une seule entreprise. C’est pourquoi nous avons conclu un accord avec la coopérative de fruits et légumes Coöperatie Hoogstraten, où tous ces producteurs se rendent régulièrement, pour organiser deux fois par an une séance d’information accessible qui aborde à chaque fois un thème lié au bien-être. » 

Méthodologie

La nature des infractions constatées par les inspecteurs n’était pas liée aux cultures dans lesquelles les entreprises sont spécialisées. 

« Qu’ils cultivent des fraises, des groseilles, des poivrons ou des tomates dans leurs serres, nous avons constaté qu’ils avaient du mal à identifier correctement leurs risques. En mars, nous nous sommes donc concentrés sur la manière d’élaborer une analyse de risques à l’aide de la méthode SARIER. En raison du grand intérêt suscité, nous avons organisé deux séances en soirée, auxquelles ont participé une cinquantaine de producteurs au total. Il en est ressorti à l’unanimité que ce thème devait être poursuivi lors de la séance d’automne. Nous souhaitons approfondir ce thème et appliquer la méthodologie apprise sur la base des entreprises des participants. »

Travail à domicile

aardbeienpluk

À la fin de la séance de printemps, les participants ont aussi reçu du travail à domicile.

« Nous leur avons demandé de prendre des photos et des vidéos de leurs équipes en train de travailler. Cela facilitera l’élaboration d’une analyse de risques concrète et illustrera pourquoi certains risques pèsent plus lourd dans une entreprise que dans une autre. Parfois, les cueilleurs doivent tendre les bras ou plier les genoux, tandis que dans d’autres entreprises, les tables de culture sont installées à une hauteur ergonomique confortable. Il est prévu de répartir les producteurs sur la base des risques qui pèsent le plus, puis de réfléchir en groupe à l’importance du contexte dans lequel les risques surviennent. L’objectif final est de parvenir à une analyse de risques qui tienne compte de tous les aspects du risque et qui soit prête à l’emploi pour chacun d’eux. »

Au feu !

Lors de la séance d’automne, le risque d’incendie sera également examiné de plus près.

« Le manque d’extincteurs et de plans d’urgence a été un problème récurrent lors des inspections de 2020. C’est pourquoi nous voulons en faire un thème à part entière. Nous voulons tout d’abord expliquer la législation, afin de pouvoir ensuite nous atteler à l’élaboration d’un plan d’urgence interne, à l’organisation d’un exercice d’évacuation et à l’utilisation de petits moyens d’extinction. »

Cela vous intéresse aussi ?

Les producteurs intéressés qui n’ont pas encore participé aux séances d’information mais qui commercialisent leurs produits via la Coöperatie Hoogstraten peuvent encore s’inscrire aux prochaines dates. Vous pouvez envoyer un e-mail au responsable qualité Peter Rombouts.

Les producteurs liés à d’autres coopératives doivent contacter Jolien Rombouts ou Stefan Van Rooy

Ne manquez aucune information, abonnez-vous au bulletin d’information d’IDEWE

 

Des explications par des experts autonomes, dans un langage clair

Les dernières évolutions dans le domaine de bien-être et de la prévention

Toutes les modifications de la législation