Plus d’un quart (27,1 %) des travailleurs fument

- Tabagisme

Expert Lode Godderis

Directeur Knowledge, Information and Research

Enquête d’IDEWE sur la consommation de tabac par secteur

L’année dernière, un peu plus d’un tiers des travailleurs belges (27,1 %) fumaient. C’est 2,6 % de moins qu’en 2011. Voilà ce qu’il ressort d’une enquête menée auprès de plus de 200 000 travailleurs par le Groupe IDEWE, le plus grand service externe pour la prévention et la protection au travail. Selon IDEWE, « le nombre de consommateurs de tabac diminue chaque année de manière constante ; une évolution positive, mais bien trop lente. Les principales améliorations doivent venir des secteurs de la construction et des transports, où respectivement 41,5 % et 40 % des travailleurs fument encore. »

À quelques jours du passage à l’an neuf, nous prendrons une nouvelle fois de bonnes résolutions pour améliorer notre qualité de vie. « Arrêter de fumer » pourrait figurer sur la liste des bonnes résolutions de 19,9 % des femmes et de 32,9 % des hommes. 
« À juste titre, car les dommages pour la santé ne sont pas négligeables. Fumer provoque le cancer des poumons, des voies respiratoires, de la cavité buccale et de l’œsophage. Le tabagisme passif peut quant à lui causer des infections des voies respiratoires, des cancers et des maladies cardiovasculaires », explique Lode Godderis, directeur du service Knowledge, Information and Research du Groupe IDEWE.
 
L’enquête montre également que le nombre de fumeurs diminue avec l’âge : 30,9 % des jeunes (de moins de 25 ans) fument, contre 22,4 % des personnes âgées de 55 ans et plus. Le secteur d’activité du travailleur joue également un rôle prépondérant dans son comportement tabagique. On compte ainsi dans le secteur de la construction (41,5 %) et dans celui des transports (40 %) presque 3 fois plus de fumeurs que dans l’enseignement (15,1 %).

Pourcentage de fumeurs par secteur en 2017 :

  • Construction (41,5 %)
  • Transports (40 %)
  • Services (37,3 %)
  • Horeca (37,1 %)
  • Industrie (31,8 %)
  • Commerce de détail (31,3 %)
  • Autorités (22,8 %)
  • Soins de santé (19,9 %)
  • Enseignement (15,1 %)

Tendance inverse : le nombre de fumeurs dans les secteurs de la construction et des transports en augmentation

Depuis 2011, le nombre de fumeurs a diminué de 2,6 % en moyenne. « Malgré toutes les initiatives prises au niveau de la réglementation, les actions de sensibilisation et les mesures de prévention, cette diminution est très lente. C’est pourquoi IDEWE encourage les programmes d’arrêt du tabac et de promotion de la santé au travail, auxquels doivent adhérer aussi bien les travailleurs que les employeurs », commente Lode Godderis.

L’enquête fait également apparaître la nécessité de prendre des mesures de prévention supplémentaires dans les secteurs de la construction et des transports. Ces secteurs subissent en effet une tendance inverse : depuis 2016, le nombre de fumeurs augmente à nouveau.

« J’appelle dès lors à la mise en place d’actions en collaboration avec le secteur qui soient adaptées aux travailleurs de ces secteurs. Ces actions peuvent par exemple prendre la forme d’une concertation sur les chantiers de construction non-fumeurs ou sur la conduite en toute sécurité et sans danger pour la santé, en combinaison avec des programmes d’encadrement de l’arrêt du tabac », conclut Lode Godderis. 

Comment arrêter de fumer ?

Si vous comptez fumer votre dernière cigarette au réveillon, les conseils suivants vous aideront à tenir votre bonne résolution :

  1. Écrivez sur une feuille de papier les avantages et les inconvénients du tabagisme pour vous personnellement.
  2. Cherchez quelqu’un qui souhaite arrêter de fumer avec vous. Ensemble, c’est plus facile !
  3. Libérez du temps pour ce que vous aimez faire ou trouvez-vous de nouvelles habitudes (saines).
  4. Buvez un verre d’eau si vous craignez de céder à la tentation de prendre une cigarette.
  5. Une rechute n’est pas un échec. Au contraire, vous pouvez en apprendre beaucoup.

Méthodologie

Les 173 médecins du travail et 216 infirmiers d’IDEWE ont analysé en 2017 la santé générale de plus de 300 000 travailleurs issus de 9 secteurs : la santé, l’industrie, le commerce, les autorités, les services, la construction, l’enseignement, le transport et l’horeca. Ce rapport rassemble les données de 204 786 travailleurs.

Le Groupe IDEWE propose des services sur mesure en matière de prévention et de bien-être. Il occupe plus de 860 collaborateurs spécialisés, répartis dans 9 bureaux régionaux (Anvers, Bruxelles, Gand, Hasselt, Louvain, Malines, Wallonie, Roulers et Turnhout) et un siège central (Heverlee-Louvain). Le Groupe IDEWE assiste ainsi 36 500 employeurs et 750 000 travailleurs afin de mettre en place un environnement de travail sûr. Le Groupe IDEWE est constitué d’IDEWE asbl et d’IBEVE asbl. IDEWE asbl représente le plus grand service externe de prévention et de protection au travail en Belgique, avec une reconnaissance territoriale dans tout le pays. Pour IDEWE, la mise en place d’une politique de prévention dépasse le cadre de la médecine du travail. Les services proposés couvrent également les domaines de la sécurité, de l’hygiène, des aspects psychosociaux, de l’ergonomie et de l’environnement. De plus, IDEWE dispose d’une large offre en matière de promotion de la santé au travail. IBEVE asbl, une organisation sœur, intervient quant à elle dans la coordination de sécurité, la sécurité au travail, l’environnement, la gestion de l’énergie et l’hygiène industrielle au travail. IBEVE fait de la prévention dans les domaines qui, d’un point de vue légal, ne relèvent pas d’un service externe. Le Groupe IDEWE croit en une offre de services interdisciplinaire. Il souhaite établir un partenariat dans lequel il œuvre conjointement avec le client à la prévention et au bien-être, ainsi que s’investir davantage pour apporter la meilleure réponse possible aux défis des différents groupes cibles et/ou secteurs. Il suit également de près les nouvelles évolutions et pratiques, les modifications de la législation, la simplification électronique des tâches, et bien plus encore.