null Travaille-t-on mieux à la maison ou 1,5 m de distance ?

Travaille-t-on mieux à la maison ou 1,5 m de distance ?

- Recherche scientifique

Expert Lode Godderis

CEO d'IDEWE

Lode Godderis et Liesbeth Daenen ont présenté un webinaire sur le télétravail pour l’EU-OSHA

La semaine dernière, l’Agence européenne pour la santé et la sécurité au travail a organisé un symposium numérique sur le thème du télétravail en période de pandémie. Dans leur présentation, le directeur général Lode Godderis et la chercheuse Liesbeth Daenen d’IDEWE ont examiné les avantages et les inconvénients du télétravail et ont souligné l’importance d’une politique de télétravail équilibrée.

single parents children

Le télétravail est un instrument capital pour lutter contre la COVID-19. Néanmoins, les problèmes croissants de mobilité, la recherche d’un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée et les exigences accrues des organisations en matière de flexibilité ont entraîné une hausse du télétravail au cours des dernières années. Le pourcentage de travailleurs de l’Union européenne qui télétravaillent au moins occasionnellement est passé de 5,2 % en 2009 à 9 % en 2019. L’année dernière, le nombre de télétravailleurs à temps plein a explosé pour atteindre environ 40 %. Et cette explosion dans les chiffres n’a pas été sans conséquence pour la santé mentale et physique des travailleurs. 

Soutien social

safety climate

Une étude portant sur 669 télétravailleurs a révélé qu’au début du premier confinement belge de mars, 31 % des télétravailleurs connaissaient un dysfonctionnement social et 43 % éprouvaient des sentiments d’anxiété et dépression. Ceci était davantage le cas des parents isolés qui ont dû combiner leur travail à domicile avec la garde des enfants. Les télétravailleurs qui ont reçu des informations claires sur les procédures COVID-19 et un soutien social suffisant de la part de leurs supérieurs étaient plus satisfaits de leur emploi. D’autres études ont notamment montré que le degré de télétravail est négativement lié au soutien social des collègues. Alors que le soutien social est un facteur important pour l’engagement au travail et la prévention de l’épuisement émotionnel, du cynisme et du stress cognitif. 

Santé physique

OptiDesk, l’outil d'évaluation en ligne des risques de problèmes physiques d’IDEWE pour les employés de bureau et les télétravailleurs, a montré que, de mars à juin 2020, plus de la moitié des télétravailleurs ont ressenti des douleurs au niveau de la nuque (54 %) ou du dos (56 %). 55 % des télétravailleurs ont indiqué que ces plaintes étaient liées au travail. 
Ces chiffres élevés s’expliquent en partie par la rapide mise en place d’un bureau d’urgence dès le début du premier confinement. Neuf télétravailleurs sur dix ont eu des difficultés à régler correctement leur chaise de bureau et 48 % n’ont pas pu régler la hauteur de leur bureau de manière optimale. Dans un bureau classique, les chiffres correspondants sont respectivement de 73 % et 22 %. 
La position assise prolongée s’est également aggravée à la suite du télétravail, même si les télétravailleurs n’étaient plus « assis » dans les embouteillages. 80 % des télétravailleurs restent généralement assis devant l’écran pendant plus d’une heure, sans aucune pause ni interruption. 

Tirer des leçons

Le travail à domicile peut présenter des avantages tels qu’un gain de temps, une diminution du « stress du trajet », un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée, une productivité accrue et une meilleure concentration. Cependant, il faut tirer des leçons de cette période pour optimiser la santé mentale et physique des télétravailleurs. 
Il est par exemple important d’utiliser une communication ouverte pour travailler sur une culture d’entreprise, avec une confiance mutuelle, un soutien social et une autonomie, dans laquelle le télétravail est intégré. Un environnement de travail activity-based avec des accords sur le rendement, les résultats et la joignabilité peut en être le corollaire. Les tâches qui demandent de la concentration peuvent alors être effectuées tranquillement à la maison, tandis que le bureau est réservé aux tâches qui nécessitent de collaborer. Les lieux d’inspiration sur place et dans la nature peuvent également jouer un rôle à cet égard.

Découvrez le webinaire complet « Telework in a global pandemic » 

Téléchargements

Ne manquez aucune information, abonnez-vous au bulletin d’information d’IDEWE

 

Des explications par des experts autonomes, dans un langage clair

Les dernières évolutions dans le domaine de bien-être et de la prévention

Toutes les modifications de la législation