null Le défi semestriel de notre horloge biologique

Le défi semestriel de notre horloge biologique

- Mode de vie sain | Bonne forme physique | Bien mentalement

Expert Hilde De Man

Responsable de la discipline Aspects Psychosociaux

Samedi, nous passerons à l’heure d’hiver : il sera 2 h au lieu de 3 h du matin

Les avantages économiques du changement d’heure n’ont jamais été prouvés sans équivoque, mais l’impact négatif sur notre santé, lui, l’a été. C’est pourquoi le changement d’heure pose question. Dans l’attente d’une éventuelle abolition, il importe de donner un coup de pouce à notre rythme biologique, car samedi, il sera 2 h au lieu de 3 h du matin.

automobilist slaperig

Pour de nombreux scientifiques, le passage semestriel à l’heure d’hiver et à l’heure d’été est une atteinte à notre rythme biologique et donc à notre santé. Il nous est plus difficile de nous endormir aux alentours du changement d’heure, nous nous réveillons plus souvent et souffrons d’une sorte de mini-jetlag. Dès lors, il y a de fortes chances que nous soyons plus fatigués et moins concentrés, ce qui entraîne inéluctablement une augmentation du nombre d’accidents.

Troubles du rythme cardiaque

Notre tension artérielle et notre rythme cardiaque en ressentent également les effets. Nous savons depuis longtemps que les problèmes de sommeil peuvent également provoquer des arythmies cardiaques, mais une récente étude finlandaise a montré que les risques d’AVC et d’apnée du sommeil sont accrus pendant la période qui suit le changement d’heure. Les femmes seraient particulièrement touchées par ce phénomène. 

Conseil pour une adaptation progressive

Maintenir un rythme de sommeil sain toute l’année est la meilleure préparation pour être le moins affecté par le changement d’heure. En allant vous coucher chaque soir à peu près à la même heure, vous évitez une accumulation de manque de sommeil, et donc, que le changement d’heure ne vous mette « dans le rouge ». 

Si cette routine est trop lourde pour vous, vous pouvez vous préparer ces jours-ci pour une adaptation progressive : allez vous coucher un quart d’heure plus tard que d’habitude aujourd’hui, restez debout une demi-heure de plus le jeudi, 45 minutes le vendredi et une heure le samedi. 

Prenez contact avec nos experts pour de plus amples informations