null L’OMS reconnaît également que chaque pas compte

L’OMS reconnaît également que chaque pas compte

- Mode de vie sain | Bonne forme physique | Travail ergonomique | Environnement de travail sain | Bien mentalement

Expert Kristien Selis

Responsable de la discipline Ergonomie

Effets positifs sur la santé physique et mentale de toutes les personnes de plus de 6 ans

Ces dernières années, nombreuses ont été les preuves scientifiques montrant la contribution de chaque exercice physique sur notre santé mentale et physique. L’Organisation mondiale de la santé veut encourager tout un chacun à réaliser un effort physique tous les jours, quels que soient notre âge, nos limites physiques ou notre envie de pratiquer un peu ou beaucoup de sport.

Chaque pas compte : voilà le principal message que l’OMS veut nous faire passer. Même si vous passez la majeure partie de votre journée assis sans bouger ou si vous n’atteignez pas la norme des 150 minutes d’exercice d'intensité modérée par semaine, tout progrès est une victoire en soi. 

Physiquement et mentalement

bewegingsdriehoek

« L’OMS suit la ligne que nous promouvons en Belgique depuis 2017 par le biais du triangle d’activité physique », déclare Kristien Selis, conseiller en prévention Ergonomie d’IDEWE. « Le triangle d’activité physique s’apparente à une boussole qui nous conduit à un équilibre sain entre la position assise, la position debout et le mouvement. L’OMS reconnaît donc désormais que tout exercice, aussi minime soit-il, peut avoir un effet positif sur la santé de toute personne âgée de plus de 6 ans. Les recommandations accordent une attention particulière aux personnes à mobilité réduite ou souffrant de maladies chroniques, telles que le diabète ou le cancer. En effet, il existe des preuves scientifiques de plus en plus évidentes que l’activité physique ne renforce pas uniquement notre condition physique. Les personnes plus actives physiquement courent également moins de risques d’infections (respiratoires). Et même si ces personnes contractent une infection, la durée de la maladie sera réduite et les symptômes moins prononcés. En effet, l’activité physique renforce notre système immunitaire. Ses bénéfices se font également ressentir sur le plan mental. Ainsi, des preuves scientifiques indiquent que l’activité physique réduit le risque de dépression et en atténue les symptômes. Les experts reconnaissent par ailleurs son influence positive sur le sommeil ».

En savoir plus sur les conseils relatifs à l’activité physique

Effet négatif du coronavirus

L’importance de l’activité physique est d’autant plus aiguë en cette période de coronavirus. Avant la crise liée au coronavirus, seuls 6 Flamands sur 10 pratiquaient une activité physique suffisante pour être en bonne santé. Lors de la dernière enquête COVID-19 sur la santé réalisée en octobre, 1 personne sur 3 âgée de 18 ans ou plus a déclaré que la crise du coronavirus avait un impact négatif sur son activité physique. Ce taux s’élève même à 44 % chez les jeunes adultes. Il est également alarmant de constater que chez les personnes atteintes de diabète de type 2, qui devraient davantage bouger, 30,5 % pratiquent une activité physique moindre. Cette tendance négative peut s’expliquer par les heures supplémentaires d’étude ou de télétravail en position assise. Malgré l’augmentation des activités de loisirs à pied ou à vélo, le nombre de déplacements fonctionnels à pied ou à vélo a fortement diminué.

Si vous ne savez pas si votre activité physique est suffisante, essayez le test ludique d’activité physique que le Vlaams Instituut Gezond Leven (Institut flamand pour une vie saine) a élaboré en collaboration avec l’Université de Gand.


En savoir plus sur la manière dont IDEWE peut vous aider à promouvoir un mode de vie sain.

Ne manquez aucune information, abonnez-vous au bulletin d’information d’IDEWE

 

Des explications par des experts autonomes, dans un langage clair

Les dernières évolutions dans le domaine de bien-être et de la prévention

Toutes les modifications de la législation