Retour La fumée de Diesel reste un risque à surveiller

La fumée de Diesel reste un risque à surveiller

- Environnement de travail sain | Sécurité au travail | Analyse de risques | Agents chimiques

Expert Frank Weckx

Segment Manager Industrie et Nettoyage

Dans l’attente d’alternatives réalistes, l’évaluation des risques demeure cruciale

Bien que la proportion de véhicules diesel dans le parc automobile total de notre pays soit en baisse, les émissions diesel restent un risque pour la santé. En particulier pour les travailleurs qui sont régulièrement exposés aux gaz d’échappement des moteurs diesel, ces derniers sont considérés comme une cause évidente de cancer du poumon, entre autres. « Jusqu’à ce que les progrès technologiques rendent possible une alternative réaliste pour le transport de personnes et de marchandises, il reste nécessaire d’évaluer correctement les risques afin de prendre les mesures de prévention nécessaires », déclare Frank Weckx.

afzuigsysteem

En Belgique, plus de 90 000 voitures équipées d’un moteur à combustion diesel ont encore été vendues en 2021. Cela représente environ un quart de toutes les voitures. Pour les camions, la proportion est actuellement supérieure à 90 % (source : Febiac). « Les gaz d’échappement des moteurs diesel sont constitués d’un mélange complexe de gaz, de vapeurs et de particules de suie », explique Frank Weckx, segment manager Industrie, Nettoyage, Logistique et Commerce de détail chez IDEWE. « Une exposition à long terme peut augmenter le risque de développer des maladies respiratoires chroniques et un cancer du poumon. Les travailleurs régulièrement exposés aux gaz d’échappement des moteurs diesel ont 40 % de risque en plus de développer un cancer du poumon (source : Roadmap on Carcinogens). À court terme, cette exposition peut provoquer une irritation des yeux, du nez, de la gorge et des poumons. En faisant examiner périodiquement les travailleurs par un médecin du travail, tout problème éventuel peut être détecté rapidement et des mesures peuvent être prises. »

En cas de questions ou de doutes, contactez votre médecin du travail ou discutez des risques lors de l’examen médical.

Risicopreventie

Comme nous pouvons encore être exposés aujourd’hui, dans le contexte privé ou professionnel, aux gaz d’échappement des moteurs à combustion diesel, il reste important de tout faire pour éviter des conséquences graves. En examinant en détail les conditions dans lesquelles les travailleurs doivent effectuer leur travail, le risque de dommages éventuels peut être correctement évalué et, si nécessaire, des mesures supplémentaires peuvent être prises pour maintenir les risques au niveau le plus bas possible (acceptable). L’application de la hiérarchie de la prévention après une évaluation des risques adéquate y contribuera. 

  • Élimination – « Par exemple, en n’autorisant plus les moteurs à combustion diesel, mais malheureusement ce n’est pas encore possible. »
  • Substitution – « Les voitures à moteur diesel disparaissent de plus en plus de la circulation : en 2008, elles représentaient encore près de 80 % du parc automobile, tandis que leur pourcentage a chuté à près de 24 % en 2021. Elles sont remplacées par des voitures hybrides ou électriques, qui comportent leurs propres (nouveaux) risques. Si la technologie continue d’évoluer, il y a de fortes chances que les camions connaissent la même évolution. »
  • Protection collective : « Dans la plupart des garages où l’on assemble des véhicules diesel, un système d’aspiration est immédiatement installé sur le pot d’échappement, afin que les gaz d’échappement soient évacués et ne puissent pas se répandre dans l’environnement. »

« En attendant que la technologie nous offre une solution structurelle, les équipements de protection individuelle, les mesures organisationnelles et la signalisation peuvent également réduire le risque », ajoute Frank Weckx. « Le conseiller en prévention, qui est régulièrement présent, pourra aussi accompagner les organisations dans la transition vers les nouvelles technologies, comme les véhicules hybrides, électriques ou à hydrogène, qui entraînent avec eux de nouveaux risques. »

Si vous avez besoin d’assistance pour évaluer vos risques et prendre des mesures de prévention adéquates, n’hésitez pas à contacter nos experts.

Ne manquez aucune information, abonnez-vous au bulletin d’information d’IDEWE

 

Des explications par des experts autonomes, dans un langage clair

Les dernières évolutions dans le domaine de bien-être et de la prévention

Toutes les modifications de la législation