null Les services externes pour la prévention et la protection au travail jouent un rôle clé dans la lutte contre le coronavirus

Les services externes pour la prévention et la protection au travail jouent un rôle clé dans la lutte contre le coronavirus

- Travailleurs en bonne santé | Bonne forme physique | Bien mentalement | Corona

Expert Simon Bulterys

Directeur général

Lutter contre la crise du coronavirus

Face aux inquiétudes relatives au degré élevé de contamination au Covid-19 dans les maisons de repos et de soins, le personnel soignant et les résidents font l’objet de tests à grande échelle. Les services externes pour la prévention et la protection au travail apportent leur pierre à l’édifice, aussi bien en Flandre et à Bruxelles qu’en Wallonie. En outre, leur rôle constructif durant la crise du coronavirus se fera clairement ressentir sur le lieu de travail de chaque organisation dans les prochaines semaines et dans les prochains mois.

Testing dans les maisons de repos et de soins

Zodra de nood in de woonzorgcentra zich heel scherp stelde, stuurden wij honderden equipes de baan op om alle personeelsleden te testen en de nodige opvolging te doen van het resultaat.

Environ 11 000 kits de test ont été livrés à une sélection de quelque 80 maisons de repos et de soins en Flandre au cours de la première phase lancée début avril. Dans l’intervalle, le gouvernement fédéral s’est engagé à poursuivre la livraison des kits de test aux établissements de soins de manière permanente et structurelle. Pour ce faire, la Flandre a pu compter sur 120 000 tests supplémentaires. 210 000 tests auraient été réalisés à la fin du mois d’avril sur l’ensemble du territoire belge.

« Assurer la santé et la sécurité au travail constitue la mission principale des services externes pour la prévention et la protection au travail. Il était donc évident pour notre secteur d’être en première ligne et d’apporter notre soutien aux prestataires de soins », affirme le Dr Simon Bulterys, directeur général d’IDEWE.

« Dès que l’urgence s’est fait ressentir dans les maisons de repos et de soins, nous avons envoyé des centaines d’équipes sur le terrain afin de tester tous les membres du personnel et d’assurer le suivi des résultats. Alors que les MCC des maisons de repos se chargent du testing des résidents, les médecins et infirmiers du travail des services externes s’occupent du testing des membres du personnel. Si besoin, les services externes participent également au testing des résidents. »

Pour une reprise sur la bonne voie

« Le soutien apporté par les services externes aux maisons de repos va au-delà du simple dépistage et du simple suivi des résultats. Les soignants traversent une période très difficile. Leur journée de travail est plus longue, plus éprouvante, et ils sont en proie à des émotions intenses. C’est pourquoi, en tant que secteur, nous sommes passés à la vitesse supérieure afin de pouvoir également les soutenir psychologiquement et les accompagner 24 heures sur 24 », explique le Dr Simon Bulterys.

« D’ailleurs, ce service n’est pas réservé au secteur des soins de santé, toutes les entreprises de Belgique peuvent y recourir. Car avec la perte économique qui se profile, nous leur venons en aide grâce à des analyses de risques ciblées, à des directives pratiques et à des conseils pour qu’elles puissent exercer leurs activités en toute sécurité. »

Étayer les études scientifiques

Maar ook achter de schermen zijn we actief, onder meer door zeer actief mee te werken aan wetenschappelijke studies.

« Il faut saluer les médecins du travail et les infirmiers qui travaillent actuellement dans les maisons de repos et de soins et qui le font de surcroît sur base volontaire », ajoute le Dr Simon Bulterys. « C’est à travers leur travail, en ces temps difficiles, que nous pouvons démontrer la pertinence et l’efficacité des services externes. Nous sommes plus que jamais présents sur le terrain pour identifier les risques, surveiller la santé et permettre aux employeurs et aux travailleurs de reprendre leurs activités en toute tranquillité. Nous agissons aussi en coulisses en participant activement à des études scientifiques, par exemple. Notre secteur donne aux hashtags #ensemblecontrelecoronavirus et #plusfortsensemble une interprétation très concrète. »