Retour Plus la ventilation est bonne, plus l’absentéisme diminue

Plus la ventilation est bonne, plus l’absentéisme diminue

- Agents biologiques | Agents chimiques | Hygiène du travail | Infrastructure

Expert Jan Van Bouwel

Responsable de la discipline Hygiène du travail

Revisionnez le webinaire Ventilation & purificateurs d’air pour les bureaux

Une bonne ventilation élimine les substances nocives d’une pièce, telles que les virus et bactéries. Mais suffit-il de laisser la fenêtre ouverte au bureau et quel est le lien avec les mesures de CO2 ? An Devriendt et Jan Van Bouwel mettent les points sur les i durant ce webinaire qu’il vous est possible de revoir.

ventilatie

La concentration de CO2 est un bon indicateur pour savoir si la ventilation d’un espace intérieur est suffisante. Plus il y a de CO2, plus les virus et les bactéries peuvent facilement se propager d’une personne à l’autre. La mauvaise qualité de l’air au bureau a également une incidence négative sur la concentration cognitive et les performances professionnelles. Des études menées dans des classes ont même montré qu’en augmentant de 1 000 ppm la concentration de CO2 dans une zone intérieure par rapport à l’extérieur, l’absentéisme augmentait de 10 à 20 %. 

L’analyse de risques comme point de départ

La ventilation des bureaux revêt dès lors une grande importance, tant pour la santé des individus que pour l’organisation. C’est pourquoi le code prévoit également de garantir la qualité de l’air. Les employeurs doivent identifier les risques et prendre des mesures pour garantir une bonne qualité de l’air sur le lieu de travail. 

La ventilation naturelle, par l’ouverture des portes et des fenêtres, est autorisée bien que l’expérience montre qu’elle est plus difficile à maintenir que lorsque des solutions mécaniques sont disponibles. 
Les avantages et les inconvénients de la purification de l’air sont également abordés dans le webinaire que vous pouvez revoir ici.

.

Questions soulevées pendant et après le webinaire

Les détecteurs de CO2 sont-ils obligatoires dans les entreprises ? 

Les employeurs doivent procéder à une analyse de risques qualité de l’air intérieur. Pour ce faire, vous avez besoin soit des débits, dans le cas d’une ventilation mécanique, soit de la connaissance de la quantité de renouvellement d’air dans la pièce, sur la base des mesures de CO2. Vous devez donc utiliser des détecteurs de CO2.

Où doivent-ils être placés ? 

Cela a été expliqué lors du webinaire :

Placez le capteur du détecteur de CO2 :

  • Le plus possible au centre de la pièce (ou le cas échéant : à côté du thermostat).
  • Pas à côté d’une porte ou d’une fenêtre.
  • Dans une pièce simple (ex. : pièce carrée) : au milieu.
  • Pour les pièces plus compliquées (ex. : en forme de L) : placez chaque fois deux appareils de mesure au milieu de la pièce.

Prévoyez une distance suffisante (plus de 1,5 mètre) entre le détecteur de CO2 et les travailleurs pour qu’il n’y ait pas d’interférence entre l’air directement expiré d’une personne et le capteur.

Placez le capteur du détecteur de CO2 :

  • à 1,1 mètre de hauteur : pour les activités en position assise
  • à 1,7 mètre de hauteur : pour les activités debout
  • à 1,1 mètre de hauteur : pour une alternance d’activités


Un détecteur de CO2 doit-il toujours être activé dans la salle de réunion ? 

Non, vous devez indiquer le nombre de personnes qui peuvent être présentes en même temps dans la salle de réunion en fonction de la ventilation présente (40 m3/heure/personne). Si vous n’avez pas connaissance de la ventilation présente, vous pouvez l’évaluer en utilisant un détecteur de CO2 et ajuster en permanence (< 900 ppm CO2).

Existe-t-il un modèle d’analyse de risques que vous pouvons utiliser ?

Non, vous pouvez prendre contact avec l’hygiéniste du travail de votre région. Pour réaliser cette analyse de risques, il faut disposer des connaissances nécessaires en matière d’hygiène du travail. 

La concentration extérieure en ppm est-elle une norme dans les zones industrielles/agricoles, par exemple ? 

Non, elle varie en fonction de la position du bâtiment. L’importance du trafic dans la région a un impact particulier. Dans les rues étroites, avec des bâtiments très hauts, avec un trafic très intense, vous pouvez mesurer des valeurs élevées, jusqu’à ± 600 ppm.

Quelles sont les obligations liées à l’entretien de l’installation HVAC ? 

Il existe des dispositions légales, mais vous devez gérer l’installation comme un bon père de famille. Il est au moins nécessaire de suivre les instructions du fabricant et de l’installateur. L’analyse de risques qualité de l’air intérieur permet de vérifier si l’installation est suffisamment entretenue pour garantir une bonne qualité de l’air intérieur.

L’article III.1-36 du code du bien-être au travail dispose que l’installation HVAC doit être bien entretenue et qu’elle ne doit pas devenir une source de pollution. Pour l’installation de refroidissement avec batterie, il existe des obligations légales, souvent dans le cadre de la législation environnementale (Flandre, Bruxelles, Wallonie).

Les détecteurs de CO2 intégrés dans les systèmes de gestion des bâtiments répondent-ils aux critères ?

Vérifiez s’il s’agit d’un capteur NDIR. Le capteur est souvent situé dans un canal d’extraction auquel sont reliées plusieurs pièces. Si c’est le cas, vérifiez si la concentration de CO2 est représentative des différentes pièces individuelles connectées. Si la mesure du CO2 est effectuée par pièce, elle est représentative.

Où pouvons-nous obtenir le plan de mise en œuvre de la ventilation ? 

Vous pouvez le télécharger ici https://www.idewe.be/guide-corona#ventilatie ou sur le site https://emploi.belgique.be/fr/actualites/recommandations-pour-la-mise-en-pratique-et-le-controle-de-la-ventilation-et-de-la


Qui est le mieux placé pour établir un plan de ventilation pour un nouveau projet de construction ? Le coordinateur environnemental et l’électricien peuvent-ils l’établir ?

Un bureau d’étude en techniques HVAC ou l’architecte. Le conseiller en prévention interne de votre entreprise l’hygiène du travail régional d’IDEWE peuvent fournir un avis.


En savoir plus :


Ou regardez notre vidéo sur la ventilation durant les mois d’hiver

Ne manquez aucune information, abonnez-vous au bulletin d’information d’IDEWE

 

Des explications par des experts autonomes, dans un langage clair

Les dernières évolutions dans le domaine de bien-être et de la prévention

Toutes les modifications de la législation