Retour « La communication respectueuse et bienveillante est une tâche quotidienne »

« La communication respectueuse et bienveillante est une tâche quotidienne »

- Harcèlement moral

Expert Hilde De Man

Responsable de la discipline Aspects Psychosociaux

Semaine contre le harcèlement - Télécharger nos GIFs

La communication respectueuse et bienveillante est la meilleure manière d’aboutir au bien-être d’une organisation. « Veiller à ce que les personnes se sentent incluses et valorisées malgré leurs différences, et à ce qu’elles ne se sentent pas exclues, est une tâche qui ne peut pas être considérée comme aisée », déclare Hilde De Man, responsable de la discipline aspects psychosociaux chez IDEWE. « Encore moins durant la période coronavirus qui a créé de nouveaux fossés ». Pour donner un coup de pouce en ligne à la connexion entre collègues, nous avons conçu des GIFS amusants. Téléchargez-les au bas de cet article !

Téléchargez ici tous les GIFS que nous avons conçus pour la semaine contre le harcèlement.

Les obstacles sont en partie un effet secondaire de la nouvelle manière de travailler à laquelle nous avons été brusquement confrontés pendant la pandémie de coronavirus. « Le télétravail implique pour les personnes de se retirer chez elles », explique Hilde De Man. « De ce fait, les modes de communication naturels avec les collègues et les supérieurs ne sont plus aussi évidents. Les conversations informelles dans le couloir ou autour d’un café ont soudainement disparu. Et même s’il ne s’agissait parfois que d’une brève conversation entre deux, elle était suffisante pour déceler des signaux sur le bien-être d’un collègue, ou une occasion pour se défouler. » 

Sous le radar

« Il n’y a aucune raison pour que ce type de conversations disparaisse maintenant que nous ne communiquons souvent plus que par voie numérique, mais dans la pratique, il y en a très peu. Les réunions d’équipe se doivent d’être fonctionnelles tout de suite et en passant immédiatement à l’ordre du jour : nous n’avons pas le temps de demander simplement comment tout le monde va. C’est peut-être aussi l’une des raisons pour lesquelles de nombreuses personnes estiment que les réunions en ligne sont plus efficaces que les réunions physiques. Les contacts informels disparaissent alors. Les malentendus ne peuvent pas non plus être rapidement dissipés, et il en va de même pour les petites difficultés dans les contacts mutuels. Pour les supérieurs hiérarchiques, il s’agit assurément d’un point d’attention. Certains travailleurs n’ont d’ailleurs pas besoin de concertation en équipe pour pouvoir effectuer leur travail. Ils risquent de passer sous le radar en raison du travail à distance. » 

Veillez à l’inclusion

« Les mesures visant à freiner la propagation du coronavirus ont également conduit à la création involontaire de groupes. Entre les extravertis, qui continuent à discuter après des heures dans un groupe Whatsapp informel et se rencontrent de temps en temps, et ceux qui sont plus introvertis et ne cherchent pas à le faire. Ou entre les personnes vaccinées et les personnes non vaccinées. Ce sont des situations susceptibles de donner aux personnes le sentiment d’être exclues. Si l’on ne prête pas attention aux petites failles qui se forment, nous risquons de voir se développer une nouvelle dynamique de groupe préjudiciable aux individus ainsi qu’à l’équipe et à l’organisation. » 

Climat social et prestation de service

Si en tant qu’employeur ou supérieur, vous voulez vous assurer que tout le monde reste à bord et se sente bien dans sa peau, afin que les travailleurs puissent ensuite donner le meilleur d’eux-mêmes pour l’entreprise, il y a du pain sur la planche. 

« C’est pourquoi il est très important, comme base de tous les efforts, de communiquer de manière bienveillante », déclare Hilde De Man. « Il s’agit d’une façon de communiquer qui met le respect de l’individualité, des valeurs et des besoins de chacun au premier plan. En d’autres termes, même si vous n’êtes pas d’accord avec autrui, vous devez être à tout le moins capable de l’écouter, sans jugement immédiat. La communication bienveillante élimine notamment la crainte des travailleurs de parler si quelque chose les dérange et garantit que le harcèlement ne soit jamais toléré. Mais elle vous permet aussi en tant qu’employeur d’introduire des mesures sans que les personnes ne s’y opposent immédiatement, parce que vous les motivez bien, par exemple, ce qui évite la polarisation. Une interaction ouverte entre les travailleurs et les supérieurs hiérarchique, dans laquelle vous pouvez exprimer vos besoins et votre ressenti, favorise non seulement le climat social, mais aussi la prestation de service aux clients. » 

Conseils pour communiquer de manière bienveillante

  • Ne perdez personne de vue. N’oubliez pas d’inviter tout le monde à votre réunion d’équipe (en ligne). 
  • Exprimez votre ressenti, une nécessité : expliquez ce dont vous avez besoin.  
  • N’entamez pas une réunion en ligne avec l’ordre du jour. Les réunions numériques sont souvent trop rapidement consacrées aux tâches, ce qui empêche les personnes d’exprimer leur ressenti.  
  • Soyez attentif aux travailleurs qui participent moins aux réunions de groupe régulières en ligne parce qu’ils peuvent réaliser leur travail sans l’apport d’une équipe.  
  • Lors du retour au bureau ou de l’introduction de méthodes durables de travail hybride, prévoyez des check-in personnels et des concertations d’équipe

Personne de confiance

Les travailleurs qui, malgré tous leurs efforts, sont victimes de harcèlement au travail peuvent se tourner à tout moment vers la personne de confiance. Elle connaît bien le fonctionnement interne de l’entreprise et est rapidement disponible pour écouter un problème. Le secret professionnel garantit la confidentialité de l’entretien. Ce n’est qu’après concertation avec le travailleur qui a pris l’initiative qu’une action ou une intervention sera entreprise.

Résultats de recherche - Une recherche menée par IDEWE auprès de 39 792 travailleurs montre que 6,4 % d’entre eux ont signalé un comportement de harcèlement, 7,4 % des jeunes (-45 ans) contre 5,3 % des personnes plus âgées (45 ans ou plus). Il s’agit principalement (42,7 %) de rétention délibérée d’informations, ce qui complique le travail, et de commérages (42,1 %). Les hommes signalent plus souvent le harcèlement que les femmes.

Vous souhaitez vous mettre au travail ?

 

Atelier

IDEWE a développé un atelier sur la communication respectueuse et bienveillante, la diversité et l’inclusion, qui comprend la boîte de jeu Wellbeing@Work qu’IDEWE a développée en collaboration avec Way2play et Test Achats.  

Affiches

Si vous souhaitez également sensibiliser vos travailleurs aux conséquences néfastes des comportements de harcèlement, téléchargez nos affiches et la brochure « Étape par étape vers une politique de bien-être psychosocial efficace » dans votre espace client

GIFS

Nous avons également préparé des GIFS que vous pouvez vous envoyer les uns aux autres pendant la Semaine contre le harcèlement. 

  • Téléchargez-les avec le clic droit de la souris.
  • Copiez/collez-les pour une utilisation sur les réseaux sociaux ou dans un chat.
  • Nous avons regroupé les GIFS pour vous dans ce dossier sous forme de téléchargement prêt à l’emploi.

Happy sharing !


 

Ne manquez aucune information, abonnez-vous au bulletin d’information d’IDEWE

 

Des explications par des experts autonomes, dans un langage clair

Les dernières évolutions dans le domaine de bien-être et de la prévention

Toutes les modifications de la législation