null Travailler quand les autres dorment

Travailler quand les autres dorment

- Mode de vie sain | Bonne forme physique | Bien mentalement | Organisation du travail | Opleidingen

Le travail de nuit est une responsabilité partagée

« Le travail posté perturbe notre horloge biologique, ce qui a un impact sur notre santé. Lorsque le travail de nuit et posté ne peut être évité, il est de la responsabilité commune de l’employeur et du travailleur de se concentrer sur un mode de vie et un environnement de travail sains », déclare Hilde Vandenkieboom, experte en prévention infirmière du travail chez IDEWE.

nachtwerk

Le fait que nous ne puissions pas prétendre qu’il est midi au milieu de la nuit est entièrement lié avec notre équilibre hormonal. Les hormones qui nous éveillent et celles qui nous font dormir sont déclenchées par des signaux issus de notre environnement. 

« Le fonctionnement de tous les systèmes de notre corps est régulé par notre horloge biologique qui suit un rythme naturel jour-nuit d’environ 24 heures, le rythme circadien. Afin de garantir notre bon fonctionnement, elle veille à ce qu’il y ait un temps pour tout. Le rythme est influencé par des « zeitgebers » ou facteurs externes ; la lumière en est un élément très important. Le matin, la lumière déclenche la production de l’hormone cortisol et le soir, lorsqu’il fait nuit, elle déclenche la production de mélatonine, l’hormone qui nous fait dormir. Il existe également d’autres facteurs : l’intensité de nos activités ou le moment où nous mangeons ou prêtons attention à nos contacts sociaux donnent à notre corps des signaux indiquant le « jour » et la « nuit ».

Risques physiques et psychosociaux

Cependant, le travail de nuit nous rend actifs au moment où notre corps est convaincu que nous dormons mieux et que nous voulons nous endormir alors que notre système hormonal fait tout son possible pour nous garder vifs et actifs. « Notre horloge biologique est par conséquent déréglée. » Notre système digestif doit également fonctionner alors qu’il est en mode repos. Une alimentation déséquilibrée, des en-cas sucrés ou gras comme une collation et du café pour rester éveillé ne font donc pas partie des meilleurs choix pour la santé ».

« Il est logique que de telles actions contraires à la normalité aient un effet sur notre santé. Les troubles gastro-intestinaux sont fréquents chez les personnes qui travaillent la nuit, tout comme les troubles du sommeil, qui à leur tour peuvent entraîner de la fatigue, du stress et des problèmes de concentration. Le manque de sommeil en soi affecte également les hormones, qui régulent notre sensation de faim et de satiété. En conséquence, les personnes qui travaillent de nuit ont souvent plus envie de produits gras et sucré pendant la nuit, et le risque de prise de poids, d’obésité et de diabète en est donc plus élevé. Cette situation, combinée à une diminution de l’activité physique et au stress, peut entraîner un risque accru de maladies cardiovasculaires. Nous constatons également un risque élevé de développer certains cancers. »

« Les conséquences ne sont pas seulement physiques, mais aussi psychosociales. Le sentiment de bien-être des personnes travaillant la nuit est souvent plus faible. L’une des explications possibles est le manque de synchronisation avec le rythme familial. Cela se manifeste par un plus grand risque de problèmes relationnels et de divorces. Il est aussi souvent difficile d’allier travail de nuit et hobbys. L’existence d’un bon réseau social, d’autre part, peut favoriser le bien-être ».

Responsabilité partagée

nachtwerk spoor

Certaines personnes souffrent moins de la perturbation du rythme jour-nuit. « Le chronotype, qu’il s'agisse d’une personne matinale ou nocturne, joue un rôle à cet égard, mais la condition physique et mentale influe également. Les personnes âgées ont également besoin de plus de temps pour récupérer. En qualité d’employeur, vous avez quoi qu’il en soit tout intérêt à soutenir vos travailleurs dans le cadre du travail de nuit et du travail posté, tant sur le plan organisationnel que logistique. Il s’agit d’une responsabilité partagée. Par exemple, il est plus facile pour les travailleurs de manger plus sainement s'il existe une offre d’aliments sains au travail ou si des réfrigérateurs et des fours à micro-ondes sont disponibles dans lesquels les travailleurs peuvent stocker et préparer leurs repas sains ».

IDEWE organise des formations aussi bien pour les employeurs que pour les travailleurs afin d’apprendre à mieux gérer l’horloge biologique en cas de travail de nuit et de travail posté. Pendant l’atelier, les travailleurs sont motivés à utiliser des conseils pratiques pendant leur travail. Les employeurs sont consultés sur les mesures qu’ils peuvent prendre en termes d’approvisionnement en nourriture et en boissons, d’infrastructures et de système de travail posté.

« Faire le tôt et le tard » – Travail posté et travailleurs en bonne santé (atelier travailleurs).
« Faire le tôt et le tard » – Travail posté et travailleurs en bonne santé (atelier supérieurs hiérarchiques)
« Bien dormir pour être à nouveau en forme le lendemain »