Ce guide en ligne vous est destiné en tant qu’employeur ou conseiller en prévention interne/externe. Vous pouvez l’utiliser pendant cette crise, mais aussi pour la relance ou le redémarrage de votre entreprise si vous avez dû cesser ou réduire vos activités. N’hésitez pas non plus à consulter nos pages relatives au coronavirus pour obtenir de plus amples informations.
 

Comment assurer la continuité et le redémarrage des activités de votre entreprise de manière sûre ?

Conformité avec les directives gouvernementales relatives au coronavirus

Les entreprises qui souhaitent assurer la continuité de leurs activités en toute sécurité doivent respecter l’arrêté ministériel du mercredi 28 octobre 2020 portant les mesures d’urgence pour limiter la propagation du coronavirus SARS-CoV-2.

Vous pouvez consulter ici les directives du gouvernement fédéral et vérifier si vos mesures liées au coronavirus sont conformes à la législation sur la base d’une liste de contrôle du Contrôle du bien-être au travail. Tout d'abord, les règles de base doivent être respectées.

Afin de vous guider, nous avons dressé une liste de toutes les mesures de distanciation sociale possibles au niveau de l’entreprise.

Si vous souhaitez en savoir plus, n’hésitez pas à consulter ces sites Web :

Revenir en haut

 

Analyse de risques des tâches critiques

En prenant des mesures contre la propagation du coronavirus, il est possible que de nouveaux risques pour la sécurité apparaissent. Nous recherchons dès lors ces nouveaux risques dus à l’évolution des situations, à des méthodes de travail différentes, à une réduction des effectifs, à un réaménagement des lieux de travail, création ou fermeture de passages et de sorties. Pour ce faire, nous nous concentrons sur les analyses de risques de première ligne. Nous mettons à jour l’analyse de risques et faisons le lien avec le respect des directives liées au coronavirus afin de vérifier que l’introduction de mesures pour les nouveaux risques de sécurité n’entraîne pas de nouvelles infractions aux mesures coronavirus.

Entreprenez les démarches suivantes sur la base de votre analyse de risques existante :

Revenir en haut

 

Prévention des infections – hygiène et nettoyage

L’hygiène des mains, l’hygiène en cas de toux et d’éternuement, et l’hygiène de l’environnement sont essentielles pour assurer le respect des directives du service du Contrôle du bien-être au travail et arrêter la propagation du coronavirus. Dans une crise sanitaire, telle que la crise liée au coronavirus, nous devons respecter de manière très stricte les instructions prescrites et tenir compte des mesures supplémentaires.

Découvrez ici nos mesures de soutien. Vous trouverez également ici des vidéos d'instruction relatives aux équipements de protection.

Si vous souhaitez en savoir plus sur l’hygiène et le nettoyage, consultez ici les points d’attention pour travailler de manière sûre et efficace. Nous avons également pour vous un aperçu de tous les équipements de protection individuelle.

Revenir en haut

 

Surveillance de la santé

Grâce à un recours maximal aux téléconsultations, nous donnons la possibilité aux travailleurs de bénéficier d’une consultation de qualité et en toute sécurité avec les infirmiers et les médecins d’IDEWE. Nous évitons ainsi que des préoccupations médicales ou psychosociales latentes viennent compromettre un redémarrage efficace ou la poursuite du travail. Le médecin du travail a un rôle important à jouer dans le cadre de l’examen de reprise après maladie (qu’une infection au coronavirus ait ou non été suspectée ou confirmée).

Vous trouverez ici de plus amples informations sur notre disponibilité et notre accessibilité.

Revenir en haut

 

Aspects psychosociaux

Lors du retour au bureau, les travailleurs peuvent rencontrer divers obstacles : peur pour la sécurité physique, peur de changements au niveau du contenu du travail, stress lié à un changement dans l’équipe, fatigue due au stress chronique vécu pendant la crise du coronavirus, etc. De nouvelles formes de conflit peuvent également découler d’un changement de valeurs, d’idées différentes, d’une longue période de communication en ligne, etc. De nouvelles formes de conflit peuvent également apparaître. Assurez-vous que les travailleurs sachent à qui ils peuvent s’adresser pour poser leurs questions, par exemple aux collègues des ressources humaines, aux supérieurs hiérarchiques, à la personne de confiance ou au conseiller en prévention aspects psychosociaux.

Les travailleurs qui ont des difficultés peuvent contacter par téléphone un bureau régional d’IDEWE pour prendre rendez-vous avec un conseiller en prévention aspects psychosociaux. Vous pouvez également demander une permanence sur place dans votre organisation pour des entretiens de reboarding de vos travailleurs avec le conseiller en prévention aspects psychosociaux.

En outre, nous offrons aux soignants de l’ensemble du système de bien-être et de soins de santé une gamme complète de mesures de soutien de première ligne. Par exemple, vos travailleurs peuvent participer à une formation en ligne sur la résilience et la prévention du stress en période de coronavirus ou une formation « connecté/déconnecté : une gestion saine ».

Nos conseillers en prévention peuvent également fournir un accompagnement au niveau de l’équipe sur la reconnexion en tant qu’équipe (Reconnect), sur la résilience de l’équipe (Reload) ou sur le nouveau fonctionnement de l’équipe (Team reset). Nos conseillers en prévention encadrent vos supérieurs hiérarchiques et supervisent la manière dont ils se reconnectent avec l’équipe.

Revenir en haut

 

Premiers secours et plan d’urgence interne

Les organisations devront prendre des mesures pour pouvoir garantir la mise en œuvre des premiers secours et les plans d'urgence internes avec, par exemple, des effectifs réduits, un risque de contamination, etc.

Quelques points d’attention pour votre plan d’urgence interne :

  • Vérifiez si toutes les fonctions nécessaires sont encore suffisamment présentes sur le lieu de travail et mettez à jour leurs fiches d’action : secouristes, service de lutte contre l’incendie, responsables de l’évacuation, responsables du lieu de rassemblement, etc.
  • Assurez-vous que le système de détection incendie est pleinement opérationnel à tout moment.
  • Les attestations de contrôle sont-elles toujours valables ?
  • Maintenez les voies d’évacuation à l’abri des (nouveaux) obstacles et vérifiez les sorties de secours.
  • Vérifiez que le compartimentage n’est pas compromis notamment par le blocage des portes en position ouverte pour assurer une ventilation suffisante.

Revenir en haut

 

Organisation du télétravail

En tant qu’employeur, vous êtes responsable de la sécurité et de santé de vos travailleurs. Vous devez dès lors organiser le télétravail de manière appropriée afin que les personnes concernées sachent clairement dans quelles conditions il s’effectue et ce qu’elles doivent respecter. Vous trouverez toutes les informations nécessaires sur notre site relatif au télétravail.

Étant donné que le télétravail est désormais une réalité quotidienne pour beaucoup plus de travailleurs, il n’est pas surprenant que les télétravailleurs soient également victimes d’accident. La loi sur les accidents du travail s’applique également pour eux, mais cela ne signifie pas que chaque accident est d’office reconnu comme un accident du travail. Pour en savoir plus, cliquez ici.

Revenir en haut

 

Autres actions spécifiques en matière de prévention et de protection au travail

Nous devons être attentifs aux risques plus importants d'accidents au travail. Les circonstances anormales augmentent le risque d’accidents. Pensez à la reprise des activités après un lockdown ou une période de faible activité, une interruption de routine, un manque de personnel ou des travailleurs qui n’effectuent pas leurs tâches habituelles. Il appartient au management et au conseiller en prévention de bien s’y préparer. La liste de contrôle couvrant les différents éléments de l'entreprise (personnes, équipement, environnement, produit et organisation) constitue une aide précieuse dans ce processus.

Il existe également un certain nombre d’éléments spécifiques aux entreprises qui nécessitent une vigilance accrue lors de la relance ou du redémarrage des entreprises. Nous pensons notamment aux éléments suivants :

  • Analyse de risques coronavirus : une liste de contrôle détaillée des autorités
     
  • Inspections: un certain nombre d’inspections obligatoires n’ont pas pu être effectuées en raison de la crise du coronavirus. Dans le cadre de la stratégie de sortie, des mesures ont donc été imposées pour garantir que les inspections se déroulent à un rythme normal et dans des conditions sûres.
     
  • Les espaces sanitaires doivent évidemment faire l’objet d’une attention particulière pendant cette pandémie de coronavirus. 
     
  • De plus en plus d’entreprises ont repris leur rythme et se sont remises au travail. Cette reprise s’accompagne bien entendu de nombreuses questions et incertitudes. En matière d’hygiène alimentaire, de nombreux points qui doivent également être suivis. Il suffit de penser à l’hygiène dans votre restaurant d’entreprise, votre réfectoire ou votre coin café. Sur notre site Web, vous trouverez de nombreux conseils sur la manière d’appliquer correctement la sécurité alimentaire..
     
  • L’utilisation des masques est l’une des mesures pour éviter la transmission du coronavirus. La distanciation sociale, l’hygiène des mains et l’hygiène en cas de toux et d’éternuement restent toujours la principale mesure de prévention. Toutefois, il est recommandé de porter un masque lorsqu’il n’est pas possible de maintenir une distance. Vous trouverez de plus amples informations sur l’utilisation correcte des masques sur notre site Web :
  • Si vous êtes gérant d’un établissement horeca, notre article vous décrit comment reprendre vos activités en toute sécurité.
     
  • Pour que les tiers (visiteurs, clients, etc.) suivent les directives spécifiques à l’entreprise, des instructions doivent également être présentes afin d’indiquer clairement à ces tiers ce que l’on attend d’eux. Les instructions importantes sont résumées ici. Comme ces instructions complètent les instructions générales de sécurité pour les tiers, il importe peu que ces tiers soient présents dans les locaux de l’entreprise pendant une période courte ou prolongée.
     
  • Retour au travail pendant et après la crise du coronavirus ? Consultez notre aperçu pratique.

Il s’agit d’une liste non exhaustive qui peut être complétée en fonction des besoins.

Revenir en haut

 

Recherche des contacts en cas de contamination au coronavirus et règles de quarantaine

Nous avons rassemblé ici de plus amples informations pour vous. Consultez également nos fiches d’information pratiques sur cette page !

Vous souhaitez signaler une contamination d’un travailleur de votre organisation ou de votre groupe ?
Remplissez ici le formulaire de notification - recherche des contacts.

Revenir en haut

 

Vaccination

La task force vaccination du gouvernement fédéral a établi un plan par étapes relatif à la vaccination. Le respect de ce calendrier dépend de nombreux facteurs : l’approbation du vaccin, sa disponibilité et sa distribution, l’aménagement et l’opérationnalisation des centres de vaccination, etc.

DLes équipes médicales d’IDEWE vaccinent les professionnels de la santé. Les travailleurs des autres secteurs sont actuellement vaccinés dans les centres de vaccination.

Revenir en haut

 

Tests rapides/autotests

Les tests rapides par prélèvement nasopharyngé sont des actes médicaux. Cela signifie qu’ils doivent être pratiqués par un médecin ou un infirmier. Des tests rapides sur la base d’autres échantillons comme la salive ou l’air expiré seront mis sur le marché. Ces tests offrent par ailleurs des perspectives d’utilisation en tant qu’autotest. Ils ne peuvent pas non plus être effectués par l’employeur, c’est le travailleur lui-même qui doit s’en charger volontairement.

Pour en savoir plus sur la position du SPF ETCS à l’égard de l’utilisation des tests rapides dans les entreprises où le télétravail est impossible, cliquez ici.

Les travailleurs ne peuvent pas être obligés de se soumettre à un test rapide, celui-ci se fait sur une base volontaire. Un employeur peut sensibiliser ses travailleurs, mais ils doivent rester libres de choisir.

Les tests rapides peuvent être utilisés dans trois situations. Il appartient au conseiller en prévention-médecin du travail de juger de la pertinence de leur utilisation.

  1. Gestion des clusters – Les tests peuvent être utilisés pendant une période donnée afin de contrôler et de contenir une flambée (imminente) dans l’entreprise. La période est déterminée en fonction du nombre de nouvelles infections détectées.
  2. Sur la base d’une évaluation des risques – En dehors du cadre de la gestion des clusters, et donc sans indication d’une flambée réelle, le médecin du travail peut estimer que l’utilisation de tests rapides est pertinente pour limiter la propagation du virus, mais aussi pour protéger la santé des travailleurs et la continuité de vos activités. Cela peut être le cas, par exemple, lorsque des clusters ont déjà été identifiés dans le passé, lorsqu’il est impossible de limiter les contacts sur le lieu de travail ou lorsqu’un accroissement de la circulation du virus a été constatée dans la région.
  3. Sur ordre du médecin inspecteur social – En cas de manquements très graves aux mesures de prévention, le médecin inspecteur social de la Direction générale Contrôle du bien-être au travail du SPF ETCS peut demander au conseiller en prévention-médecin du travail d’effectuer des tests répétitifs. Cette situation s’accompagne toujours de mesures correctives.

Pour en savoir plus, consultez l’article

Revenir en haut

 

Ventilation

Les règles de base conçues pour endiguer la propagation de la COVID-19 sont, bien entendu, également valables sur le lieu de travail. Toutefois, chaque organisation doit également avoir mis en place des mesures spécifiques pour réglementer, entre autres, l’utilisation sûre des systèmes de ventilation et de climatisation.

En temps normal, le risque de propagation du coronavirus par les systèmes de ventilation et de climatisation est considéré comme faible avec une ventilation adéquate. Le risque ne peut toutefois pas être exclu.
Vous trouverez de plus amples informations sur la ventilation en période de coronavirus sur notre site Web.

Vous voulez savoir si vous ventilez suffisamment ? Consultez le schéma de ventilation ci-dessous. Cliquez sur le schéma pour obtenir une version plus grande. Si vous souhaitez un exemplaire imprimé de ce schéma, demandez-le au service de documentation : documentation@idewe.be.
N’hésitez pas à contacter nos experts en ventilation pour obtenir de plus amples informations.

Pour en savoir plus d'un détecteur de CO2, consultez l'article.


 

Revenir en haut