Des questions sur le vaccin contre le coronavirus
 

Un aperçu de toutes les questions fréquemment posées au sujet de la vaccination contre le coronavirus figure sur le site Web de « AVIQ »

Mes travailleurs se feront-ils vacciner par IDEWE ?
Je ne suis pas encore (complètement) vacciné Où puis-je encore me faire vacciner ?
Pourquoi la vaccination contre le coronavirus est-elle importante ?
Qui ne peut pas se faire vacciner ?
Quels sont les effets secondaires du vaccin ?
Qui ne reçoit pas (encore) de vaccin ?
Le vaccin contre le coronavirus est-il obligatoire ?
Je suis vacciné(e). Est-ce que je peux encore attraper la COVID-19 ?
Dois-je encore suivre les mesures liées au coronavirus après la vaccination ?
J’ai déjà eu le coronavirus. Puis-je quand même me faire vacciner ?
Le vaccin contre le coronavirus me protège-t-il en cas de mutation du virus ?
Combien de personnes ont déjà été vaccinées contre le coronavirus ?
Comment la vaccination des travailleurs étrangers se déroule-t-elle en Belgique ?
Quand atteindrons-nous limmunité collective ?

Comment connaître la couverture vaccinale de mon entreprise ?


Mes travailleurs se feront-ils vacciner par IDEWE ?

Nos équipes médicales ont administré la vaccination de base et la dose de rappel aux professionnels de la santé.

Entre-temps, il a aussi été décidé que toutes les personnes de plus de 18 ans se verront proposer une vaccination de rappel ou vaccination booster. Dans toute la mesure du possible, une série de groupes prioritaires recevront déjà leur dose de rappel en 2021 : les soignants, les personnes vaccinées avec le vaccin Janssen, les personnes de plus de 65 ans, etc. Le reste de la population sera concerné entre janvier et avril 2022.

Nos équipes médicales se tiennent prêtes si de nouvelles vagues de coronavirus apparaissent et que le gouvernement décide que les services externes sont autorisés à effectuer la vaccination dans les entreprises. Grâce à nos années d’expérience en matière de campagnes de vaccination à grande échelle, la présente campagne se déroulera sans risque de coronavirus. En outre, nous avons développé des outils pour que vos travailleurs puissent s’inscrire et planifier leur vaccination rapidement, correctement et dans le respect du RGPD.

Pour obtenir de plus amples informations sur l’ordre de vaccination, consultez le site de AVIQ.

Revenir en haut

Je ne suis pas encore (complètement) vacciné. Où puis-je encore me faire vacciner ?

Les personnes qui ont manqué leur première et/ou deuxième dose peuvent prendre contact avec le centre de vaccination pour prendre un rendez-vous. Les décideurs tardifs peuvent également s’y rendre. Vous hésitez encore à vous faire vacciner ? Lisez les principaux arguments pour en faveur de la vaccination dans notre article.

Revenir en haut

Pourquoi la vaccination contre le coronavirus est-elle importante ?

Le vaccin contre le coronavirus nous fait rêver à la vie avant le coronavirus. Pouvoir retrouver ses amis et sa famille, aller au restaurant, assister à des concerts ou à des compétitions, etc. Des plaisirs que le vaccin contre le coronavirus rend à nouveau possibles.

La vaccination n’offre que des avantages, tant pour vous que pour votre entourage.

Après la vaccination contre le coronavirus, le risque de tomber gravement malade ou de décéder à cause du coronavirus est très faible. Cela permettra de réduire la pression sur nos soins et nos hôpitaux. En outre, vous contribuez à renforcer l’immunité collective afin d’arrêter la propagation rapide du coronavirus et de protéger ceux qui ne peuvent pas être vaccinés.

Revenir en haut

Qui ne peut pas se faire vacciner?

  • Les personnes souffrant de fièvre ou d’infection aiguë.

  • Les personnes avec des antécédents de réactions allergiques graves aux vaccins. Ces personnes peuvent être vaccinées avec le vaccin Novavax.

  • Les personnes qui ont présenté récemment un test PCR positif.

Téléchargez l’affiche " Qui ne peut pas se faire vacciner".

Revenir en haut

Quels sont les effets secondaires du vaccin ?  

Comme pour tout vaccin, les problèmes les plus courants après la vaccination sont des douleurs, des rougeurs ou une raideur musculaire au niveau du site d’injection. Certaines personnes ont de la fièvre, des douleurs musculaires, sont fatiguées ou ont des nausées. Ce sont des symptômes légers, qui indiquent que notre système immunitaire est stimulé par la vaccination. Ils disparaissent d’eux-mêmes après 24 à 48 heures. Les personnes qui présentent des symptômes après la deuxième vaccination sont plus nombreuses qu’après la première.

Les effets secondaires après la troisième dose sont similaires à ceux des vaccins de base.

Dans de rares cas, il y a un effet secondaire grave ou de longue durée. Ce risque est toutefois très faible. Les vaccins de Pfizer-BioNTech et de Moderna sont des vaccins très purs qui ne contiennent par exemple ni conservateurs, ni mercure, ni adjuvants, de sorte que le risque d’effets secondaires graves est extrêmement faible. Les adjuvants sont des substances qui sont ajoutées aux vaccins afin d’obtenir une réponse immunitaire plus rapide et plus forte.

Le vaccin Novavax peut être administré dans un centre de référence pour les allergies chez les personnes ayant des réactions allergiques sévères.

Revenir en haut

Qui ne reçoit pas (encore) de vaccin ?

  • Uniquement les enfants de moins de 5 ans.

Le vaccin Novavax peut être administré dans un centre de référence pour les allergies chez les personnes ayant des réactions allergiques sévères.

Qui doit reporter l’administration du vaccin ?

  • Les personnes souffrant d’infections aiguës et de fièvre ;
  • Les personnes ayant récemment eu la COVID-19 devraient attendre jusqu’à 15 jours après la disparition des symptômes avant de se faire vacciner ou jusqu’à 15 jours après le test positif si elles ne présentent aucun symptôme ;
  • Les personnes en quarantaine. Reportez la vaccination jusqu’à la fin de la période de quarantaine.

Revenir en haut

Le vaccin contre le coronavirus est-il obligatoire ?

Non. Seule la vaccination contre la polio est obligatoire en Belgique. Tous les autres vaccins sont vivement recommandés. 

Revenir en haut

Je suis vacciné(e). Est-ce que je peux encore attraper la COVID-19 ?

Il existe un faible risque que le virus SARS-CoV2 vous rende encore malade. Trois raisons peuvent l’expliquer :

  • Après la vaccination, il faut 10 à 14 jours pour que votre organisme développe des anticorps et que la protection commence à fonctionner correctement. Pendant cette période, il est donc possible que vous soyez infecté par le virus car votre système immunitaire ne fonctionne pas encore suffisamment.
  • Les vaccins contre le coronavirus n’offrent pas une protection à 100 %. Les vaccins Pfizer-BioNTech et Moderna offrent une protection de 94 à 95 % contre une forme légère d’infection après 2 doses. Le vaccin d’AstraZeneca offre un peu plus de 80 % de protection contre une forme légère d'infection si la deuxième dose est administrée après 12 semaines. Pour le vaccin de Janssen, la protection est de 66,9 % contre une infection légère. Tous les vaccins offrent une protection de près de 100 % contre les symptômes graves et l’hospitalisation. 
  • Il est possible que vous ayez déjà été infecté par le coronavirus au moment de la première vaccination car vous étiez en période d’incubation. Si tel était le cas, vous auriez donc été testé positif au coronavirus et en seriez peut-être tombé malade.

Les vaccins COVID-19 protègent contre une infection (confirmée par un test PCR) et contre la maladie et ses complications. Après la vaccination, vous pouvez toujours entrer en contact ou être infecté par le virus. La vaccination a un impact sur la contagiosité :

  • La charge virale est moindre ;
  • le nombre de jours pendant lesquels une personne est très contagieuse est réduit ;
  • La diminution des symptômes, tels que la toux et les éternuements, signifie que le virus se propage moins.

Continuez donc à respecter les mesures liées au coronavirus après la vaccination.

Revenir en haut

Dois-je encore suivre les mesures liées au coronavirus après la vaccination ?

Après la vaccination, il est également important de continuer à suivre les mesures de prévention pour éviter la propagation des virus et des bactéries, à savoir, maintenir une distance, utiliser la ventilation, rester chez soi en cas de maladie, veiller à avoir une bonne hygiène en ce qui concerne les mains et les éternuements.

Revenir en haut

J’ai déjà eu le coronavirus. Puis-je quand même me faire vacciner ?

Oui. Si vous avez eu le coronavirus, vous avez des anticorps pour une période déterminée, ce qui vous immunise temporairement contre le coronavirus. Cette protection ne dure que quelques mois. Dans les études sur les vaccins, on constate que davantage d’anticorps (et aussi de cellules mémoire) sont générés après la vaccination, de sorte que les vaccins offrent une protection meilleure et plus longue que l’infection elle-même.

Si vous avez la COVID-19, il est préférable d’attendre 15 jours après la disparition des symptômes ou 15 jours après un test positif si vous n’avez pas de symptômes avant de vous faire vacciner contre le coronavirus. Une distinction peut ainsi être faite entre les effets secondaires du virus et les effets secondaires du vaccin.

Revenir en haut

Le vaccin contre le coronavirus me protège-t-il en cas de mutation du virus ?

Généralement, les virus mutent. Cela signifie que le matériel génétique du virus change. La vitesse à laquelle cela se produit varie de virus en virus. De nouvelles variantes du coronavirus ont été découvertes, comme les variants alpha, bêta, gamma et delta. Les mutations n’affectent pas nécessairement l’efficacité du vaccin contre le virus. Les vaccins actuels sont toujours très efficaces contre les variants qui circulent dans notre pays.

Certains vaccins restent efficaces pendant de nombreuses années après leur mise au point et offrent une protection à long terme, comme les vaccins contre la rougeole ou la rubéole. En revanche, les souches du virus de maladies telles que la grippe changent si fréquemment et à tel point que la composition du vaccin doit être adaptée chaque année pour être efficace.

Il est impossible de prévoir quels seront les prochains variants. Les différents fabricants de vaccins suivent cette évolution en collaboration avec les scientifiques et adapteront leurs vaccins si nécessaire. De tels vaccins adaptés ne seront en aucun cas disponibles à court terme. Il n’est donc pas sage de les attendre. En vous faisant vacciner ou en vous faisant administrer un rappel de vaccin avec les vaccins actuels, vous serez protégé de manière optimale contre une maladie grave après une infection par la COVID-19.

Revenir en haut

Quand atteindrons-nous l'immunité collective ?

Avec une efficacité vaccinale de 90 %, au moins 70 % de la population doit être vaccinée pour atteindre l’immunité collective. La couverture vaccinale nécessaire pour l’immunité collective p l’eut atteindre 80 à 85 % selon l’efficacité des vaccins utilisés et la contagiosité des nouveaux variants. L’immunité collective signifie qu’un groupe suffisamment important de personnes développent une résistance contre un virus. Il est donc difficile pour le virus de se propager davantage et rapidement au sein de la population. Toute personne immunisée construit en quelque sorte un barrage contre le virus. Un taux de vaccination de minimum 70 % est nécessaire, mais plus le taux de vaccination sera élevé, mieux nous pourrons protéger les personnes vulnérables. C’est aussi important pour protéger les personnes qui ne peuvent pas être vaccinées. .

Revenir en haut

Le vaccin AstraZeneca est-il sûr ?

L’Agence européenne des médicaments (EMA) a entrepris un examen approfondi des cas signalés de problèmes de coagulation sanguine en Europe. Le nombre de cas de troubles de la coagulation (combinaison d’une réduction du nombre de plaquettes et d’une thrombose grave) après la vaccination reste très faible (estimé à 1 sur 100 000 personnes vaccinées) et continue à être surveillé.

La conclusion reste que le vaccin AstraZeneca est un vaccin sûr et efficace qui offre une protection à 100 % contre les infections graves et les hospitalisations. Les avantages de la vaccination l’emportent largement sur les risques éventuels d’effets secondaires très rares. En Belgique, la campagne de vaccination se poursuit. Depuis le 24 avril, le vaccin AstraZeneca est utilisé à partir de l’âge de 41 ans.

Avez-vous développé les symptômes suivants dans les 14 jours suivant la vaccination ?

  • essoufflement
  • douleur au niveau de la poitrine
  • douleur abdominale persistante
  • gonflement d’une jambe
  • maux de tête sévères ou qui s’aggravent, ou vision trouble
  • petites taches rouges, pas seulement au site d’injection

Contactez immédiatement votre médecin. Une réaction rapide peut éviter des complications. Connaissez-vous les principaux facteurs de risque de formation de caillots sanguins ou de thromboses ? Il s’agit des éléments suivants :

  • tabagisme ;
  • grossesse ;
  • prise d’une pilule contraceptive ;
  • immobilisation (par exemple, après une opération ou une fracture) ;
  • surpoids ;
  • l’infection COVID-19 elle-même ;
  • etc.

Revenir en haut

Comment connaître la couverture vaccinale de mon entreprise ?

Depuis le 28/09/2021, les médecins du travail peuvent consulter les données anonymisées de couverture vaccinale des entreprises où ils travaillent. Cette possibilité est assortie de certaines conditions : 

  • Ce n’est possible que pour les entreprises ou les implantations comptant au moins 50 travailleurs.
  • À la demande de l’employeur, le médecin du travail communique le taux de vaccination à l’entreprise.
  • Dans les entreprises où entre 20 et 95 % des travailleurs sont vaccinés, les pourcentages exacts seront fournis.
  • Les informations qui deviennent disponibles ne modifient en rien les mesures de prévention qui s’appliquent sur le lieu de travail. Quel que soit le taux de vaccination dans l’entreprise, il faut continuer à les respecter. Ce n’est qu’en maintenant une distance, en limitant la durée des contacts étroits et, lorsque cela est impossible, en portant un masque, que l’on peut limiter les contacts à haut risque. Un taux de vaccination élevé ne signifie en effet pas nécessairement que tous les risques sur le lieu de travail ont disparu.
  • La vaccination peut également avoir lieu dans les entreprises de plus de 100 travailleurs dont le taux de vaccination est inférieur à 70 %. Les centres de vaccination et leurs équipes mobiles sont utilisés à cette fin. Votre médecin du travail peut vous en dire plus à ce sujet.

Revenir en haut