Retour « Les antidépresseurs n’aident pas en cas de burn-out, ils en masquent les causes réelles »

« Les antidépresseurs n’aident pas en cas de burn-out, ils en masquent les causes réelles »

- Stress et burn-out

Expert Steffie Desart

Conseillère en prévention aspects psychosociaux

Tiré de : l’émission « De Ochtend » sur Radio 1 du 28 octobre 2021

40 % des personnes diagnostiquées comme souffrant de burn-out se voient prescrire des antidépresseurs, selon les derniers chiffres de la mutualité socialiste. Bien que cela n’ait aucun effet positif sur le rétablissement. « Au contraire, les antidépresseurs masquent souvent les symptômes, de sorte que l’état de santé d’une personne est surestimé », a déclaré la conseillère en prévention aspects psychosociaux Steffie Desart d’IDEWE dans l’émission « De Ochtend » sur Radio 1.

La science peine encore à définir clairement le burn-out, car il n’y a pas de consensus sur les symptômes. « Le burn-out et la dépression sont pourtant des choses très différentes », précise Steffie Desart. « Je vais essayer de clarifier cela : une personne en burn-out a de la volonté, mais est trop épuisée pour agir. Une personne souffrant de dépression n’arrive plus à fonctionner, mais ne le veut pas non plus. La confusion vient du fait que les personnes souffrant de burn-out sont généralement d’humeur dépressive, raison pour laquelle les médecins sont souvent induits en erreur et prescrivent des antidépresseurs. Or, les antidépresseurs ne font que combattre les émotions très fluctuantes et ne s’attaquent en aucun cas à la cause du problème. »

Un traitement qui se concentre sur les causes

« Pourtant, je considère que les médecins généralistes ont un rôle central à jouer pour aider les patients dans leur rétablissement et leur réintégration réussie au travail. À condition, bien sûr, qu’ils soient soutenus de manière adéquate par d’autres médecins et praticiens. Il est important de prêter attention à la fois aux besoins médicaux et non médicaux du patient. Pour certains, la psychothérapie sera la bonne solution, mais un kinésithérapeute qui propose une thérapie de relaxation peut convenir à d’autres. Pour le patient, il est essentiel d’apprendre à gérer les causes du burn-out. Plus une aide efficace fait défaut, plus les chances de réussite de la réintégration au travail diminuent. C’est pourquoi il est également essentiel que le médecin du travail et le médecin-conseil soient impliqués dans le rétablissement. Ils peuvent prendre des mesures qui facilitent le retour au travail. »

Vous souhaitez en savoir plus sur la manière de gérer le burn-out préventivement ? IDEWE se fera un plaisir de vous aider.

 Écoutez l’interview complète (en néerlandais).

Téléchargements

Ne manquez aucune information, abonnez-vous au bulletin d’information d’IDEWE

 

Des explications par des experts autonomes, dans un langage clair

Les dernières évolutions dans le domaine de bien-être et de la prévention

Toutes les modifications de la législation