null Le CST ne doit pas créer un faux sentiment de sécurité au travail

Le CST ne doit pas créer un faux sentiment de sécurité au travail

- Agents biologiques | Sécurité au travail

Expert Lode Godderis

CEO d'IDEWE

Émission « De Wereld Vandaag » de Radio 1 du 28 octobre 2021

« Le Covid Safe Ticket peut contribuer à faire monter le taux de vaccination sur le lieu de travail, mais ne peut pas remplacer d’autres mesures efficaces pour prévenir la propagation du virus, comme la distanciation sociale, la ventilation et le port du masque », a déclaré jeudi Lode Godderis, directeur général d’IDEWE, dans l’émission flamande « De Wereld Vandaag » sur Radio 1.

Les organisations patronales sont favorables à ce que le Covid Safe Ticket (CST) soit obligatoire sur le lieu de travail, mais Lode Godderis émet de grandes réserves à ce sujet.

« Aujourd’hui, nous constatons que le vaccin protège très bien contre la maladie, mais pas à 100 % contre sa propagation. Le CST est avant tout un outil efficace pour augmenter le taux de vaccination. Cela a très bien fonctionné en Italie. En rendant la vaccination obligatoire sur le lieu de travail, le taux de vaccination est reparti à la hausse. Cependant, nous savons par la pratique dans le secteur de l’événementiel que l’utilisation du CST donne l’impression que les autres mesures ne sont plus importantes. En d’autres termes, cela crée un faux sentiment de sécurité. Nous constatons que les personnes montrant leur CST pour participer à un événement ignorent ensuite les règles de distanciation sociale et de port du masque. C’est une situation idéale pour la propagation du virus. »

Les règles de base d’abord

« Grâce au contact tracing que nous effectuons avec IDEWE, nous constatons aujourd’hui que le nombre de contacts à haut risque et le nombre de clusters effectifs dans les entreprises ont énormément augmenté. Plus d’un tiers des cas positifs ont eu deux contacts à haut risque ou plus au travail. Auparavant, ce chiffre était inférieur à 10 %. Dans la phase actuelle de la pandémie, les règles de base telles que la distanciation sociale, le télétravail, la ventilation et le port du masque sont donc à nouveau cruciales. Le sentiment de sécurité que le CST pourrait nous donner ne peut pas rivaliser avec cela. Par ailleurs, les employeurs disposent désormais d’un autre moyen pour contrôler le taux de vaccination dans leur entreprise. Ils peuvent demander les chiffres au niveau du groupe à leur service de prévention. Si le taux de vaccination semble faible, ils peuvent alors prendre des mesures ciblées pour le faire monter. »

Écoutez l’interview complète (en néerlandais).

Vous souhaitez en savoir plus sur la gestion du coronavirus au niveau de l’entreprise ?
Consultez notre dossier coronavirus.

Ne manquez aucune information, abonnez-vous au bulletin d’information d’IDEWE

 

Des explications par des experts autonomes, dans un langage clair

Les dernières évolutions dans le domaine de bien-être et de la prévention

Toutes les modifications de la législation