Retour L'inventaire d'amiante: la meilleure sécurité en cas d'incidents

L'inventaire d'amiante: la meilleure sécurité en cas d'incidents

- Environnement de travail sain | Agents chimiques | Amiante | Hygiène du travail

Expert Jan Van Bouwel

Responsable de la discipline Hygiène du travail

subtitel

L'établissement d'un inventaire de tous les éléments contenant de l'amiante dans une entreprise constitue un aspect essentiel de la protection des travailleurs. Bien que ce soit une obligation depuis début 1995, de nombreuses entreprises n'ont pas encore d'inventaire d'amiante. L'importance de cet inventaire a pourtant été démontrée une fois de plus au cours des dernières semaines lorsque différents incidents ont à nouveau suscité l'inquiétude.

Certaines entreprises ne disposent toujours pas d'un inventaire

Les risques qu'implique l'inhalation de fibres d'amiante sont connus depuis des années. Plus vous inhalez de fibres d'amiante, plus le risque de cancer ou d'asbestose (fibrose pulmonaire) est élevé. C'est pourquoi des mesures de protection ont été prises dès la fin des années 70, et sont devenues de plus en plus strictes. En 1998, cela a mené à une interdiction quasi complète d'utiliser des matériaux contenant de l'amiante. Et en 2005, l'interdiction est devenue totale.

Il est encore question aujourd'hui d'une exposition élevée aux fibres d'amiante, en comparaison avec la concentration de fond dans notre environnement, principalement en cas de travaux d'entretien et de rénovation, et en cas de retrait d'amiante ou de matériaux contenant de l'amiante. Des situations à risque se créent principalement lorsque ces travaux ne sont pas réalisés dans les règles de l'art. Dans certains cas, la présence de matériaux en mauvais état ou d'un matériau moins lié peut donner lieu à une exposition lors d'activités ordinaires.

L'inventaire d'amiante : la base du programme de gestion

Depuis le 1er janvier 1995, tout employeur est tenu d'établir un inventaire de tous les éléments contenant de l'amiante dans son entreprise. L'inventaire constitue le point de départ de l'analyse de risques et du programme de gestion qui y est associé. Il a pour objectif de veiller à ce que l'exposition des travailleurs aux fibres d'amiante reste la plus faible possible. De la sorte, l'inhalation de fibres d'amiante peut également être évitée ou limitée en cas de petits travaux, de travaux d'entretien sur des matériaux qui contiennent de l'amiante ou lors du vieillissement et de la dégradation normaux de matériaux. Les travaux ne peuvent pas être entamés tant qu'il n'y a pas d'inventaire.
 

Inspection visuelle annuelle

L'inventaire d'amiante doit comporter une énumération de l'amiante et de tous les matériaux contenant de l'amiante, et ce, dans toutes les parties des bâtiments et dans tous les équipements de travail et moyens de protection présents sur le lieu de travail. Cette obligation ne s'applique pas aux parties de bâtiments, machines et installations difficilement accessibles et ne pouvant pas donner lieu à une exposition à de l'amiante dans des circonstances normales. L'inventaire doit toutefois être complété lorsque des travaux pouvant donner lieu à une exposition à de l'amiante sont prévus à ces endroits difficilement accessibles ou sur ces matériaux intacts.
Tout employeur qui fait réaliser des travaux dans son établissement par les travailleurs d'un sous-traitant est tenu de remettre au préalable une copie de l'inventaire. Sans inventaire, les travaux ne peuvent pas être entamés.
Il convient de faire chaque année, au moyen d'une inspection visuelle, un état de la situation en ce qui concerne l'amiante et les matériaux contenant de l'amiante.
Le laboratoire du Groupe IDEWE est agréé pour l'identification de l'amiante dans les matériaux, ainsi que pour l'échantillonnage de l'air (suivi de chantier, mesures de l'air, etc.). Chaque année, nous dressons des centaines d'inventaires d'amiante pour de nombreuses entreprises et institutions.

La Flandre à l'abri de l'amiante d'ici 2040

En ce qui concerne la protection de l'environnement et de la santé publique, un plan d'élimination progressive des matériaux contenant de l'amiante sera introduit en Flandre par l'OVAM dans le courant de cette année. Ce dernier aura également un impact sur les entreprises. D'ici 2040, ce sont principalement les applications dans l'enveloppe des bâtiments qui devront être éliminées (amiante-ciment pour les toitures, revêtements de façade, etc.) Pour de nombreux bâtiments, ce devra déjà être le cas d'ici 2034. La Région de Bruxelles-Capitale est également en train d'élaborer un plan de gestion de l'amiante.

Si vous souhaitez obtenir des conseils ou une assistance en la matière, n'hésitez pas à prendre contact avec votre bureau régional du Groupe IDEWE.

Ne manquez aucune information, abonnez-vous au bulletin d’information d’IDEWE

 

Des explications par des experts autonomes, dans un langage clair

Les dernières évolutions dans le domaine de bien-être et de la prévention

Toutes les modifications de la législation