La pression : un ressenti à ne pas sous-estimer

- Stress et burn-out

Expert Hilde De Man

Responsable de la discipline Aspects Psychosociaux

Soyez attentif aux signaux

De nombreuses personnes ressentent de la pression au travail. Même s’il n’est pas question d’associer directement ce sentiment à un burn-out, il n’est pas non plus recommandé que les dirigeants rejettent ce sentiment comme s’il ne s’agissait que d’un inconvénient momentané.

Souvent, nous avons tendance à garder ce genre de choses pour nous.

Les causes peuvent en être multiples. Un travailleur trouve peut-être que ses tâches sont devenues trop vastes ou qu’elles ne sont plus en phase avec ce qu’il aime faire. Peut-être que l'équilibre au sein de l'équipe a été perdu et que le travail atterrit dès lors trop souvent sur les épaules de la même personne. S’agit-il d’un problème personnel ou simplement d'une mission spécifique qui met l’intéressé dans une situation d’inconfort ? Souvent, nous avons tendance à garder ce genre de choses pour nous et à nous adapter à la nouvelle situation pour des raisons de loyauté. Pourtant, c’est loin d’être la meilleure chose à faire.

Parler et expliciter

Peut-être qu'il suffira simplement d’avoir une discussion avec eux et de passer quelques accords concrets pour éliminer en grande partie la tension qui s'est accumulée.

Pour éviter que les travailleurs commencent à se sentir stressés et que ce stress ne se consolide, vous pouvez leur expliquer clairement qu’ils sont libres de se confier s’ils ressentent ce type de désagrément. Peut-être qu'il suffira simplement d’avoir une discussion avec eux et de passer quelques accords concrets pour éliminer en grande partie la tension qui s'est accumulée. Il est important d'énoncer clairement vos attentes l'un envers l'autre et d’avoir une idée précise de ce que le travailleur aime faire et de ce dont il est capable.

Politique de prévention du burn-out

Éprouver un sentiment de pression ne signifie pas encore être victime de burn-out, mais ne pas tenir compte de ce sentiment peut mener à une sensation temporaire d'inconfort et de stress qui s'accumule et peut causer l’apparition de burn-out. Par conséquent, l’investissement dans une politique de prévention du burn-out constitue un moyen de renforcer la résilience des travailleurs et d’éviter qu’ils ne décrochent.

Une activité physique suffisante

Le fait de bouger sainement aide non seulement à prévenir le surpoids, le diabète et les maladies cardiovasculaires, mais a aussi des effets positifs sur le fonctionnement de notre cerveau, sur nos sentiments, sur notre bien-être psychologique et même sur notre fonctionnement social. La recherche de moyens de faire bouger les gens au travail est donc une bonne manière de veiller au bien-être des employés.

Un sommeil réparateur

Toutefois, il est tout aussi important pour notre organisme de bien dormir que de manger et de boire : pas question de faire l’impasse sur l’un de ces besoins sans risquer de souffrir de problèmes de santé, et non des moindres. Le manque de sommeil peut notamment être à l’origine de troubles cognitifs et psychologiques. Dans le cadre de notre formation « Bien dormir pour être à nouveau en forme le lendemain », nous donnons des conseils pour adopter une bonne hygiène de sommeil.

Posez vos questions ou faites part des défis auxquels vous êtes confronté en matière de stress et de burn-out à nos experts.

Téléchargements